20 rencontres de partenaires de la Fondation Orange (4/20)

Emmanuelle Laborit, Actrice et directrice de l’International Visual Theatre

A qui et à quoi devez-vous ce que vous êtes aujourd’hui ?

Ma vie a changé le jour où j’ai découvert les films muets, en particulier ceux de Charlie Chaplin. Ce fut pour moi une révélation. Sans un mot, par la force de leur génie visuel, ils exprimaient tant de choses ! Leur effet sur moi a été immense. Ils m’ont communiqué une énergie incroyable, ils m’ont fait rire, pleurer. Quelle émotion...

A l’époque, je ne connaissais pas encore la langue des signes. Je l’ai apprise par la suite, et c’est encore bien plus tard que j’ai découvert le théâtre. Avant cela, il était pour moi très compliqué de communiquer. Tout s’est dénoué avec les films de Charlie Chaplin. Ils m’ont en quelque sorte apporté... la vie ! Voilà que soudain je comprenais tout, immédiatement. Mon admiration était sans bornes.

Trois films ont beaucoup compté pour moi. Le premier fut Le Kid. Entre Chaplin et l’enfant, ces deux vagabonds un peu filous, règne une merveilleuse complicité. S’ils cassent des carreaux, c’est pour faire travailler le vitrier ! Ils sont inséparables, jusqu’au jour où... Ce film m’a tellement fait pleurer.
Puis vinrent Les temps Modernes. Le délire d’une société devenue folle, le travail à la chaîne, cette vie mécanisée qui broie les hommes et les transforme en machines. La révolte, le rythme des images, m’ont beaucoup impressionnée.
Enfin, lorsque j’étais un peu plus grande, j’ai vu le Dictateur. Chaplin imitant Hitler est extraordinaire. Avec un talent fou, il le tourne en ridicule et nous fait rire aux larmes.

J’admire énormément Chaplin parce qu’il était capable de tout faire, du scénario au montage, en passant par les effets spéciaux... De plus, il savait s’exprimer sans avoir recours aux mots. Et moi, pour qui la parole a toujours été une obession, cela m’enchantait.

Que souhaitez-vous maintenant apporter aux autres ?

Ce que je pourrais apporter aux autres ? C’est une question bien compliquée. Sans doute la réponse est-elle le travail que je poursuis à l’International Visuel Theatre.
L’objectif principal de l’IVT est de transmettre la culture de la langue des signes, de la diffuser sous des formes artistiques, par le théâtre bien sûr, mais également dans l’enseignement ou dans l’édition. C’est cette mixité, cette globalité que je souhaiter à tous.

D’autre part, j’aimerais que les autres comédiens puissent profiter du regard que le public porte sur moi. Les comédiens avec qui je travaille à l’IVT ont beaucoup de talent, qui n’est pas assez reconnu. C’est bien de me regarder, mais il faut les remarquer, eux aussi. Je leur dois beaucoup. Ils m’ont aidée à me construire, à être ce que je suis à présent.

 

Partager cet article

 

1 commentaire

lundi 23 mars 2009 17:25 par soleil19

Je tenais à vous féliciter pour votre parcours, pour ce que vous pouvez transmettre aujourd'hui, fruit de vos efforts et de votre talent artistique. Charlie Chaplin fut pour vous une révélation mais vous, chère Emmanuelle, vous êtes et serez une révélation pour nombre d'enfants, de personnes déficientes auditives. Un bel espoir pour eux de s'émouvoir et vivre autrement. Quelle énergie, quelle enthousiame, bravo pour tous les signes positifs que vous véhiculez.

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche