A Sablé-sur-Sarthe, découvertes autour des musiques baroques

Le festival de musique baroque de Sablé-sur-Sarthe accueillait les 28 et 29 août sept jeunes de la Mission Locale de Sarthe. Un week-end d’échanges et de découvertes.

C’est avec beaucoup de volonté et de curiosité que les jeunes de la Mission Locale sont arrivés sur le site du festival. Agés entre dix-huit et vingt-quatre ans, ils ont découvert un univers que la plupart ne connaissaient pas, en rencontrant notamment des jeunes chanteurs en voie de professionnalisation.« Ce projet est au départ une idée lancée auprès du festival. Il a pu voir le jour en moins d’un mois. » indique Anne-Sophie Muller, déléguée mécénat de la Fondation pour la région Ouest. « J’avais envie de réunir le Festival, que nous sommes mécène, et la Mission Locale, qui a été aidée pour son projet numérique tremplin pour les jeunes. » Isabelle Loiseau, directrice de la mission locale a ainsi proposé le projet à sept bénéficiaires (dans le cadre de la garantie jeune, un dispositif national destiné aux plus démunis).

2 jours intenses ont été préparés par l’équipe du festival, avec notre aide. Au programme, plusieurs séances de travail. Après un premier temps consacré à la présentation du projet professionnel de chacun, un atelier était consacré à la réputation en ligne. « Il faut trouver son identité, on peut s’inspirer de modèles mais il faut rester soi-même », indique Cindy. Cette identité, les jeunes peuvent aussi la construire à travers l’art, comme la danse. Ils ont ainsi pu participer à une initiation d’expression corporelle, menée par Irène Gringer, de la compagnie de danse l’Eventail. Différentes découvertes pour ces jeunes qui ne connaissaient pas cet univers . « Ce que je retiens, c’est qu’il faut travailler pour apprendre et persévérer », indique Kévin après les échanges de fin journée.

visite exposition temporaire bnf sablé sur sarthe musique baroque
Les jeunes lors de l’exposition temporaire de la BNF, avec la directrice de l’antenne de Sablé.
sablé sur sarthe musique baroque expression corporelle
Lors de l’atelier d’expression corporelle.

 
Si le festival était l’occasion de travailler, il s’agissait également pour les jeunes de s’initier de manière large à la culture, et plus spécialement à l’art baroque. Après une visite guidée de l’exposition temporaire de la BNF au château de Sablé-sur-Sarthe, une rencontre était organisée avec Philippe Jaroussky. Autour du contre-ténor, ils ont participé au cours de chant d’une académicienne. Enfin, le spectacle « La belle-mère amoureuse » a clôturé ces deux jours. Un moment particulier pour les jeunes, qui ont pu observer de près la mécanique d’un tel évènement , comme l’indique Marine : « J’ai apprécié de voir le fonctionnement de l’accueil et de la billetterie ».

Si ces deux jours ont été riches de découvertes, chacun est reparti avec l’envie de faire plus : « Avec plus de temps, nous pourrions travailler de façon plus adaptée sur les projets professionnels des jeunes, leur proposer des temps d’accompagnement, de découverte des métiers », complète Marie, la responsable de la communication du festival. Une volonté qui sera peut-être exercée lors de la 38ème édition du festival, l’an prochain.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche