Women for change

« défendre la cause des filles en leur donnant des droits et une vraie place dans la société »

Adamou Hawaou / Cameroun

En plein cœur de la capitale politique du Cameroun, le sort des filles révolte ceux qui s’attachent à l’égalité hommes/femmes.

Le concept :
Successivement exploitées par leurs parents, leur mari, leur belle famille, les filles n’ont pas d’autre droit que de travailler et de procréer. Privées d’éducation, elles se sacrifient tout au long de leur vie pour leurs frères et leurs maris. Elles subissent les souffrances physiques du travail et du mariage forcés. Il faut leur apprendre qu’elles peuvent avoir, aux côtés des hommes, un autre rôle dans la famille et la communauté.

Le but du projet :
De nombreuses actions ont été mises en place pour donner accès à l’éducation, aux petites filles de moins de 13 ans du quartier de la Briqueterie à Yaoundé. Il s’agit maintenant d’étendre ce projet à un autre arrondissement de Yaoundé (Yaoundé II) et d’y accueillir les filles de 6 à 15 ans pour les scolariser sur 3 ans.
En parallèle, il faut aussi informer, sensibiliser, convaincre les parents, les leaders religieux et locaux, les enseignants : informer sur la sexualité et ses dégâts auprès des enfants, sur les souffrances physiques et morales des mariages précoces, sur l’importance de l’autonomie économique des femmes…
Autant de réunions, de démarchages, de manifestations publiques et de documents à produire pour toucher près de 2000 personnes.

L’avenir :
6400 petites filles de l’arrondissement de Yaoundé II pourraient être scolarisées et promises à un avenir digne, au même titre que les garçons. Indirectement, ce sont 450 000 habitants de cet arrondissement de Yaoundé qui pourraient accorder à la femme, une vraie place dans la société.

 

Nom de l’association : Association des Femmes Haoussa pour le Développement (AFHADEV)
Bénéficiaires : plusieurs milliers de petites filles de l’arrondissement de Yaoundé II.

Partager cet article