Alliance Claudine Formbor Kalu,
alliée de la paix sociale

Servir et communiquer : deux motivations et un fil conducteur dans la vie d’Alliance Claudine Formbor Kalu, 46 ans, assistante commerciale chez Orange Cameroun. Forte d’un parcours plutôt atypique – études de journalisme et de communication, début de carrière comme journaliste avant de devenir consultante et formatrice –, Alliance s’investit rapidement dans des actions de bénévolat, notamment au Nigeria, pays d’origine de son mari. « À 30 ans, j’étais consultante pour un bureau d’études marketing, à Lagos. Déjà très intéressée par les relations d’entraide que l’on peut tisser avec les plus démunis, j’ai aidé un centre pour handicapés à mettre en place des projets sociaux, à former des marginaux… Une expérience très enrichissante ! » explique celle pour laquelle le relationnel représente une priorité dans sa vie sociale et professionnelle.

De retour au pays après seize ans d’absence, la mère de famille – elle a trois filles – intègre Orange Cameroun en tant que conseillère client. Elle continue à s’investir à travers l’ONG Shekinah Dorcas Douala, reconnue par le ministère des Affaires sociales, qui oeuvre dans le domaine de l’insertion. « Nous avons formé des centaines de personnes au cours de microprojets (cosmétique,industrie textile, agroalimentaire…) afin qu’elles puissent trouver un emploi et se réinsérer. Sensible à la souffrance des autres, j’ai toujours été émue de voir un enfant sortir de la rue pour se lancer dans des études. »

" J’aime voir des projets aboutir "

Depuis 2012, la salariée – devenue assistante commerciale – met son énergie au service de la Fondation Orange, avec laquelle elle a notamment participé à la construction de toilettes dans des écoles primaires et maternelles. Pour être devenue mère alors qu’elle était encore adolescente, Alliance Formbor s’investit tout particulièrement dans le parrainage de filles-mères avec l’Association des Femmes d’Orange Cameroun. À l’instar des Casques Bleus de l’ONU, la « Casque Orange »
perpétue sa mission de paix sociale, en rendant service aux autres : « C’est ma passion et ma force. J’aime voir des projets aboutir, donner des résultats concrets. Le 28 août dernier, j’ai accompagné la Fondation Orange à la pose de la première pierre d’un site technique pour déficients auditifs à Buea »,insiste l’infatigable quadragénaire.

Avec toujours le même mot d’ordre : aider

Portrait réalisé par Coraline Bertand.