Aurélie Kieffer lit "La nuit des temps" de Barjavel

1943, René Barjavel écrit son premier roman, « Ravage », qui fait de lui un précurseur de la littérature moderne de science-fiction. Il entame réellement sa carrière d’écrivain avec « La nuit des temps », oeuvre magistrale qui remporte le Prix des Libraires en 1969.

L’Antarctique peut révéler bien des secrets… Des scientifiques vont en effet détecter un signal en provenance du sous-sol glaciaire et mettre au jour, à plus d’un kilomètre de profondeur, une sphère datant de près de 900 000 ans. A l’intérieur, endormis, un homme et une femme les attendent.
Passé le premier instant de stupeur, les chercheurs décident de réveiller la femme, dont le corps parfait a, semble-t-il, subi le moins de dommages. Grâce à une Traductrice, les scientifiques sont alors à même d’entendre et de voir son incroyable récit, celui d’une humanité ayant vécu plus d’un million d’années auparavant, détentrice d’un fabuleux pouvoir permettant de créer la matière à partir du néant. L’homme endormi avec la belle Eléa, seul à même d’expliquer l’étrange équation de Zoran, qui résout le mystère de l’énergie absolue, devient alors l’objet d’un enjeu dépassant l’entendement.
Simon, le jeune médecin de l’équipe, amoureux dès le premier regard posé sur Eléa,
Parviendra-t-il à protéger celle qu’il aime ? Saura-t-il seulement la garder auprès de lui quand le coeur de sa bien-aimée semble resté prisonnier dans la glace et le temps ?

Avec les voix d’Aurélie KIEFFER (journaliste à France Culture et présidente de l’Association "Lire dans le noir") et du comédien Jérôme FROSSARD.

Musique signée Benoît SEYRAT.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche