Autisme et nouvelles technologies : une journée pour faire le point

Le 4 juin s’est tenu à Montpellier une journée destinée à tous les acteurs des champs de l’éducation (parents et professionnels), de l’enseignement et la rééducation, sur l’utilisation pratique des outils numériques.

Placée sous le thème de la recherche et des interventions cliniques, cette journée organisée par le centre de Ressources Autisme du Languedoc-Roussillon a été l’occasion de faire le point sur les outils technologiques au service de l’autisme. Plus de 300 personnes se sont réunies à la salle Pagézy à Montpellier pour évoquer la place à accorder à ces outils dans les apprentissages et l’éducation.

 

La tablette, un support aux apprentissages

Cette journée a permis de mettre en relief l’utilisation des tablettes dans l’apprentissage de la lecture chez les enfants avec autisme. Le Professeur Réné Pry souligne l’intérêt des tablettes en tant que support multi-modal, qui fait appel au visuel, au tactile, à l’auditif. En plus de l’aspect ludique que représente la tablette, elle offre la possibilité de conforter les acquis. « Les 4 piliers de l’apprentissage reposent sur l’attention, l’intention, la correction des erreurs et la consolidation par la répétition. Les tablettes répondent à ces quatre piliers et sont bien adaptées à l’apprentissage » ajoute le professeur Pry. A ce titre, de nombreuses applications éducatives et attractives se développent, à l’image de Kirikou et les enfants extraordinaires. En plus de moduler les apprentissages, certaines mesurent la progression des enfants.

S’adapter aux capacités de la personne avec autisme

Bien que les outils numériques se révèlent être d’une grande aide dans les apprentissages, les intervenants tiennent à ce que leur utilisation soit accompagnée et adaptée à la personne : « Les tablettes sont un outil très efficace pour l’apprentissage. Des expériences menées jusqu’à ce jour montrent que cela doit être un projet d’établissement en lien avec les capacités de la personne et son projet de vie », insiste Pascale Paturle, responsable du mécénat autisme à la Fondation Orange. Définir le niveau de base des personnes avec autisme dans un premier temps contribue à évaluer concrètement leurs progrès.

L’accessibilité des outils numériques aux personnes avec autisme promet encore des développements dans le soutien des apprentissages.

Les conférences sont accessibles sur le site du Centre de Ressource Autisme du Languedoc Roussillon.

 

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche