Blog " Le poisson rêveur : petites chroniques musicales "

Le blog de la Fondation a repéré et référencé il y a quelques temps le blog " le poisson rêveur " qui propose de nombreux articles, toujours pétillants et passionnés, sur des évènements musicaux classiques tels que concerts, CD, festivals, actualités ...

Nous sommes allés à la rencontre de son auteur, le mystérieux Philippe D. qui a accepté de devenir un chroniqueur pour le blog de la Fondation, et avons souhaité vous le présenter.

Qui êtes-vous Philippe ?

Je suis avant tout un amoureux de la musique sous ses diverses formes avec une affection particulière pour le répertoire " classique ", allant de la musique médiévale à une partie du répertoire contemporain. J’écoute aussi régulièrement du jazz, avec une petite préférence pour la musique vocale. La musique n’est pas mon métier et j’ai la boulimie de l’amateur qui dévore la musique sous toutes ses formes (concerts, radios, TV, disques, DVDs, musique en ligne, web radios...). Je me suis mis à la pratique de la musique assez tardivement, jouant du piano depuis 2002. J’ai l’assiduité des adultes mais absolument pas la rapidité d’apprentissage des enfants et confirme à quel point il faut travailler quand on démarre un instrument sur le tard ! Cela fournit tout de même de belles satisfactions, même s’il faut avoir conscience de ses limites.

Pourquoi avez-vous décidé de créer un blog ?

Après avoir écouté de la musique depuis près de vingt-cinq ans, j’ai ressenti le besoin de faire une sorte de bilan mais aussi de tenir plus systématiquement un journal de mes impressions et souvenirs musicaux. La rédaction d’un blog représentait une option idéale.

Elle répond à un double objectif.
1) La tenue d’un journal qui garde trace de mes plus belles expériences musicales. Je poste donc systématiquement des billets sur les concerts auxquels j’ai assisté comme sur des disques qui m’ont procuré de belles émotions. Je rédige également des notes sur des sites internet liés au monde musical et que je trouve digne d’intérêt et référence les liens / URLs que je juge utiles.
2) Partager et échanger. Le blog permet à des internautes qui le visitent de poster des commentaires. Le dialogue (ou la confrontation constructive !) s’établit et une communauté d’intérêt se constitue. Le blog révèle alors ses multiples vocations (site Internet, journal en ligne, forum / lieu d’échange) et procure aussi de belles satisfactions, notamment grâce à l’échange de commentaires avec d’autres bloggeurs.

Combien de temps cela vous prend-il ?

Le blog m’a pris beaucoup de temps lorsque je l’ai lancé en 2006. J’ai voulu établir un rythme de parution de notes assez élevé, ai tenté de le référencer sur différents autres sites, puis créé les multiples liens pour que son ossature soit déjà correcte après au moins deux mois d’existence. Depuis, il est dans son régime de croisière.

Mais ceci ne reste pas pour autant paisible ! Chaque note me prend environ 2 heures au total, auxquelles il faut ajouter le temps consacré aux concerts, à l’écoute des disques, à la recherche de sites intéressants à référencer (le blog comprend maintenant plus de 450 liens), à la visite des autres bloggeurs et les échanges de commentaires avec d’autres bloggeurs. Je confirme que quand on aime on ne compte vraiment pas !

Pourquoi avoir appelé votre blog "le poisseur rêveur" ?

Je cherchais un nom original tout en restant associé au monde musical. Après diverses tentatives de recherche pas toutes forcément heureuses, j’ai eu l’idée de rechercher un nom dans la liste des titres du compositeur français Erik Satie, réputé pour avoir trouvé des noms pour ses créations, tous aussi surréalistes les uns que les autres. J’ai évité le nom de sa célèbre valse "Je te veux" qui aurait risqué de rendre la vocation de mon blog plutôt ambiguë (!) et j’ai trouvé "le Poisson Rêveur" (The Dreaming Fish), pièce pour piano dont l’intérêt musical n’est d’ailleurs pas à la hauteur de celui de son nom ! Aucun autre blog francophone n’avait d’ailleurs bizarrement pris ce nom.

Ce blog vous a-t-il permis des rencontres ?

Ce qui est fascinant avec le blog est qu’il fournit la possibilité d’établir des contacts avec d’autres bloggeurs qui ont, de facto, les mêmes centres d’intérêts que vous. Le dialogue qui se tisse au travers des commentaires avec des êtres que l’on ne connaît pas à priori et avec qui l’on communique de façon "dématérialisée" peut s’avérer infiniment plus sincère et profond que les échanges que l’on peut avoir avec des connaissances de la "vraie vie".

Ensuite, le besoin de se rencontrer ou non physiqument s’exprime de façon naturelle dans la petite communauté de bloggeurs à laquelle j’appartiens maintenant. La rencontre la plus récente est celle de l’équipe de la Fondation Orange et qui montre bien comment on peut construire des projets intéressants de contribution réciproque. Le rédacteur en chef de classique-info.com, nouveau site de critique de concerts et de disques classique sur Internet m’a également demandé de rejoindre son équipe de chroniqueurs, ce que j’ai accepté avec plaisir.

Que pensez-vous des commentaires que vous recevez ?

Sur 450 notes créées depuis la naissance du blog, j’ai référencé environ 500 commenaires, auxquels j’ai tous répondu, soit un peu plus d’un commentaire par post. Ceci représente vraiment une immense satisfaction car je trouve que les commentaires représentent la pulsation d’un blog. J’ai publié la totalité des commentaires postés par les internautes. 99% des commentaires que j’ai eus apportent toujours plus de contenu au blog, en élargissant le sujet de la note commentée, apportant de nouvelles références, de nouveaux éclairages ou en formulant des désaccords, et ce de façon argumentée et constructive. Je n’ai reçu qu’une dizaine de commentaires vraiment irrévérencieux d’internautes (souvent d’ailleurs non bloggeurs) qui cherchaient visiblement à se "défouler". J’ai choisi dans chaque cas de les publier tels quels et de laisser les visiteurs du blog se faire leurs propres opinions.

Avez-vous une anecdote à nous faire partager ?

En surfant récement sur le net, je suis tombé par hasard sur le site Internet officiel du pianiste français François Chaplin. En parcourant les extraits de couverture de presse mises en forme sur page presse, je déroule les articles démarrant par Libération, Diapason, Le Monde de la Musique, la revue Pianiste, Télérama, Classica Répertoire puis... Le Poisson Rêveur ! Le service de presse de l’artiste avait repris la note que j’avais faite le 26 septembre 2007 à la suite d’un concert qu"il avait donné aux Champs-Elysées. Avouez que c’est plutôt flatteur de se retrouver ainsi listé parmi des titres aussi prestigieux !

Votre blog est notamment recommandé par France Inter, France Musique, vous avez dépassé les 100000 pages visitées : vous attendiez-vous à un tel succès ? Comment l’expliquez-vous ?

Je pense que ce qui retient certainement l’attention des professionnels comme des Internautes visiteurs, outre le fait de soigner le plus possible tant le fonds que la forme, c’est certainement cet effort continu à faire vivre le contenu du blog, le faire évoluer sans cesse, dans un souci permanent d’enrichissement, sans perdre pour autant en lisibilité et clarté. Cet effort est vraiment gratifiant et apporte une belle énergie vitale au rédacteur, "victime" alors d’une addiction certaine !

 

Partager cet article

 

2 commentaires

jeudi 26 mars 2009 13:43 par Etienne

Philippe, je découvre votre blog. Je tiens à vous féliciter. Il est très complet et très riche. Vous êtes un vrai passionné. Bravo !

jeudi 9 avril 2009 22:49 par Philippe Delaide

Etienne. Merci infiniment et bienvenue sur le blog ! Philippe.

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche