Bonobo Health Clinic

Bonobo Conservation Initiative (BCI) est une association basée à Washington, DC et en République démocratique du Congo (RDC). Elle s’est donnée pour mission de protéger les bonobos, de préserver leur habitat naturel au sein de la forêt tropicale et de donner aux communautés locales du bassin du Congo les moyens de gagner en autonomie.

Les personnes partageant l’habitat des bonobos manquent cruellement de services de santé. Dans la plupart des cas, les communautés vivant dans des zones reculées de la forêt tropicale sont éloignées de toute structure médicale moderne. Ils ont peu voire aucun accès à une quelconque forme de soins ou même aux médicaments les plus courants. En collaboration avec son partenaire local Vie Sauvage, BCI a mis au point le programme Bonobo Health Clinic afin de donner un accès à des soins médicaux de base aux quelques 8 000 personnes résidant dans les 25 villages situés au sein de la Réserve naturelle de bonobos de Kokolopori. La clinique dispense des soins aux habitants et des traitements pour le paludisme, la dysenterie, la malnutrition et d’autres blessures et maladies. En plus d’offrir des soins médicaux de base, la clinique mène des campagnes de sensibilisation au paludisme, assure le suivi nutritionnel de mères et de jeunes enfants, forme des femmes de la région au métier de sage-femme et propose des soins pré et postnataux aux femmes de Kokolopori.

En février 2013, des fournitures et des médicaments ont été livrés à la Bonobo Health Clinic avec l’aide de la Fondation Orange. La BCI en a pu faire l’acquisition à Kinshasa, la capitale du pays. Dans la cargaison se trouvait des fournitures essentielles pour la clinique : antibiotiques, antiparasites et antipaludéens, seringues, pansements et moustiquaires. Le projet a également reçu le soutien de la Compagnie Africaine d’Aviation et d’Aviation Sans Frontières qui ont transporté les médicaments et les fournitures médicales jusqu’à la ville de Djolu. De Djolu, la cargaison a été transportée sur plus de 100 km par voie terrestre jusqu’à la clinique de Yalokole.