Cluny, une abbaye redevenue réelle pour les non voyants

Pour se faire une idée réelle de la typologie des lieux il faut s’imaginer le trajet parcouru à pied ou au mieux à cheval au cours du X siècle.
Traverser des heures durant une campagne tourmentée, vallons abrupts, chapelets de collines surmontés d’un donjon, d’une chapelle ou tout simplement d’une demeure paysanne ordinaire de pierres ocres, plus claires que celles qui éclairent les monts du beaujolais à quelques kilomètre au Sud.
Alternance de forêts dense et de grands parcelles cultivées, règne ancestral du vignobles mâconnais royaume du chardonnay cépage du vin blanc de bourgogne.

Au centre du village de Cluny, bourg de 5000 âmes le monastère semble engoncé dans une structure de bâtisses construites au fils des ans comme pour gagner du terrain sur la vénération du Christ par l’ordre des bénédictins.
En extension permanente jusqu’au XII siècle pour devenir la plus grande église d’occident avant la construction de Saint-Pierre de Rome il ne reste aujourd’hui que 10% de ce qui constituait Cluny III en 1100.
De nos jours 3 écrans plasma orientables donnent une meilleure idée, en réalité augmentée, que les pans de mur coupés montant jusqu’aux rosaces soutenant les toitures à quelques 100 mètres au-dessus de nos têtes.

C’est dans ce lieu un peu essange, où a élu domicile l’école des arts et métiers (ESAM) qu’Isabelle Lemestre, présidente du Centre de Monuments Nationaux (CMN) et François-Xavier Verger, administrateur de l’abbaye présentent le 4° ouvrage de la collection "Sensitinéraires" livre audio-tactiles destiné aux personnes déficientes visuelles.

Une oeuvre d’art en tant que telle reconnue par l’ensemble des participants à l’atelier de l’après midi du 2 mai qui ont pu échanger avec les auteurs du livre Anne-Sophie Grouhel- Le Tellec et Christian Bessigneul.
Ils ont pu apprendre, entre autre, que les papiers pour ce type d’ouvrage ne sont fabriqué qu’au Japon, découvrir l’aide précieuse de l’association Valentin Haüy pour son expertise et apprendre le prix de revient d’un tel ouvrage … supérieur à 100 000€.

Le prix proposé à la vente de 35€ n’est possible que par une aide des pouvoirs public mais aussi du mécénat d’entreprise avec La Fondation France Télévision, Ophtimalia et bien sur la Fondation Orange représentée sur place en ce jour par sa directrice régionale. Et c’est par le chant majestueux de "Cluny : la Transfiguration, Chant de Pierre le Vénérable" interprétation de l’ensemble Fortunat, CD inclus dans cet ouvrage que se termina le lancement de cet ouvrage qui fait suite au parution sur la Sainte Chapelle, le Panthéon et la cité de Carcassonne.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche