ETICMAD : donner le goût des sciences aux lycéens Malgaches

eleves utilisant la plateforme, janv. 2012A Madagascar, 17ème pays le plus pauvre de la planète, le système scolaire est dans un extrême dénuement… locaux vétustes et peu entretenus faute de moyens, classes surchargées, professeurs souvent débordés, manuels scolaires quasi inexistants et encore moins d’équipements en état de marche pour faire des travaux pratiques !
De fait, les élèves malgaches se passionnent peu pour les matières scientifiques et techniques qu’ils ne peuvent aborder que de manière théorique, alors qu’elles nécessitent au contraire une approche pratique avec manipulations et expérimentations. Ils préfèrent donc s’orienter vers d’autres filières, même si celles-ci n’offrent que peu de débouchés.

Paradoxalement, Madagascar manque cruellement d’ingénieurs, de techniciens, d’informaticiens et de chercheurs scientifiques capables de mettre en valeur les richesses naturelles du pays et de relever le niveau de développement. C’est pour tenter de remédier à cette situation qu’est né l’association EDUCMAD qui souhaite contribuer au plan « Education pour tous » à Madagascar.
ETICMAD est le projet fondateur de l’association. L’ objectif est de donner l’envie de poursuivre des études scientifiques en améliorant et en valorisant l’enseignement des sciences et des mathématiques, en permettant de mettre en œuvre des travaux pratiques dans les classes.

Depuis 2004, une médiathèque électronique a été créée dans plusieurs disciplines (Physique, Chimie, Sciences de la Vie et de la terre et, depuis la rentrée 2009, les Mathématiques). Parallèlement, 70 lycées ont été équipés d’ordinateurs connectés et mis en réseaux afin de faire bénéficier les élèves de cette plateforme numérique. Il s’agit d’un ensemble de documents pédagogiques organisés autour du programme scolaire officiel malgache, enrichis d’animations et de vidéos, et accessibles gratuitement à partir d’une base de données dédiée. Les enseignants ont aussi été formés pour pouvoir utiliser la plateforme avec leurs élèves.

 

carte de magagascar, janv. 2012La Fondation Orange a contribué en 2011 à l’élargissement de ce programme en finançant l’achat d’ordinateurs. Aujourd’hui la médiathèque couvre 5 provinces de Madagascar et touche près de 36 000 lycéens. Les résultats du bac série scientifique (sections C et D) sont en très nette amélioration dans le lycée utilisant la médiathèque : on observe par exemple une hausse de 20% (en valeur absolue) dans plusieurs établissements .A la sortie de la seconde, de plus en plus d’élèves choisissent désormais de s’orienter vers les séries scientifiques, obligeant les lycées à augmenter le nombre de ces sections.

Les projets à venir concernent la poursuite de la mise en réseau des ordinateurs et leur sécurisation électrique, la formation des professeurs, le suivi pédagogique et technique des lycées et le renouvellement des ordinateurs les plus anciens.

 

Partager cet article

 

1 commentaire

dimanche 8 juillet 2012 04:16 par Mr Faly William

Bonjour, Je suis un professeur de Physique Chimie dans un Lycée , à Madagascar. De plus de 20 ans d'ancienneté, c'est par l'intermédiaire d'un de mes élève que je viens de connaitre ce site que j'aimerai visiter le plus que possible. D’ailleurs, comme vous avez déjà mentionné sur l'état économique malgache, ce n'est pas évident qu'un professeur de lycée puisse avoir une connexion, même non permanente. Pour moi, c'est par un sacrifice que je me permet d'avoir 200Mo par mois. Pourtant, je suis de vos côté sur l'amélioration de l'enseignement scientifique à Madagascar ; et même dans le monde car j'ai entendu qu'on a remarqué une diminution du choix scientifique des élève même dans certain pays avancés. Merci

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche