"International Microfinance Awards " à l’auditorium du Louvre

Lundi 5 décembre avait lieu pour la quatrième année consécutive la cérémonie des "International Microfinance Awards " à l’auditorium du Louvre à Paris. Chaque année Planet Finance récompense et met en avant des hommes et des femmes microentrepreneurs venus du monde entier, aux parcours admirables. Les prix récompensaient des catégories aussi diverses que l’Artisanat, L’Éducation, l’Environnement et la Santé. La fondation Orange, qui participe aux programmes de Planet Finance depuis dix ans était partenaire de la soirée.

Mireille Le Van, secrétaire générale de la Fondation a remis à Monsieur Hamid El Khater, garagiste à Desouk (Égypte), le prix de l’innovation. Son garage est spécialisé dans la réparation des tracteurs et de tuk-tuks. Il a utilisé ses microcrédits pour mettre au point un modèle de moissonneuse en recyclant des moteurs de tracteurs chinois.

 

Il permet ainsi aux exploitants agricoles de sa région d’avoir accès au moissonnage mécanique à un prix abordable.
Hamid El Kather compte développer son activité. Il souhaiterait adapter son modèle de moissonneuse à la récolte du riz.

 

La Fondation Orange recevait Monsieur El Khater et deux autres lauréats mercredi 7 décembre dans les locaux d’Orange, place d’Allerey, pour une rencontre avec les salariés. Ils ont aussi pu découvrir Rabi Hinsa, originaire de Niamey au Niger, lauréate du prix environnement et Abdulaziz El Gafarawi venu de Biyala, toujours en Égypte, lauréat du prix santé.

Madame Hinsa fabrique du savon artisanal en recyclant du savon liquide qui a servi aux ouvriers d’une usine et des débris de savon standard. Elle les transforme puis vend son savon à bas prix à Niamey et dans d’autres régions du pays. Elle a obtenu son premier microcrédit dans le cadre du projet de soutien par l’accès au microcrédit pour les malades atteints de drépanocytose, au Niger. Grâce à ses revenus, elle a pu scolariser ses enfants, les faire soigner et acquérir une parcelle de terrain.

 

Monsieur El Gafarawi est médecin. Il a créé grâce à son microcrédit un dispensaire dans sa région, éloignée des structures de soins. Il se dévoue jour et nuit à ses patients qui peuvent faire appel à lui à tout moment. Ceux qui n’ont pas les moyens sont soignés gratuitement. Son activité a changé la vie des habitants de sa ville qui devaient effectuer des trajets très longs pour accéder à des soins de qualité.

 

Les échanges avec le public ont pu montrer qu’au-delà de la possibilité d’avoir accès à un financement, la microfinance leur a permis de se former, de passer d’un secteur informel à une activité reconnue, et d’envisager un avenir plus serein pour eux-mêmes et leur famille.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche