Itinéraire baroque : un chemin tracé vers la musique

Un contre-ténor, un luth ou encore un concerto...

Ces mots sont bien étranges pour des enfants. Dans le Périgord, des mélomanes passionnés de musique baroque tentent pourtant d’initier les jeunes générations à cet univers. Et ce dès la maternelle.

Chœur d’enfants

En 2001, le célèbre claveciniste et chef d’orchestre Ton Koopman crée en Périgord le festival Itinéraire Baroque. Cet évènement annuel, dédié à la musique classique, rassemble pendant une semaine, à la fin du mois de juillet, des centaines de touristes et de mélomanes venus apprécier de prestigieux musiciens.

« Nous voulions que les enfants du coin soient également associés, explique Robert Huet, le directeur du festival. Nous avons donc imaginé un projet pédagogique pour qu’ils puissent être de la fête ». C’est ainsi que depuis sept ans une trentaine d’écoles de la région bénéficient tout au long de l’année scolaire d’une initiation à la musique baroque. Cet apprentissage est assuré par les professeurs, grâce à des dossiers pédagogiques réalisés avec les artistes par les bénévoles du festival. Le parcours s’achève sur un grand concert donné par des musiciens professionnels, qui réunira cette année près de 500 enfants, de la maternelle jusqu’au CM2, le vendredi 25 juin, dans l’église de Saint-Astier. « Ce projet est aussi un moyen de sensibiliser, via la musique classique les enfants d’une population très rurale et qui a peu accès à la musique », continue le directeur du festival.

Chœur de jeunes

En 2007, un deuxième volet pédagogique a vu le jour, mené avec le chœur départemental de jeunes Dordogne-Périgueux. Cet ensemble, créé en 2000 par Christine et Philippe Courmont, professeurs au Conservatoire départemental, accueille une centaine d’élèves, de la 5ème à la Terminale. « Chaque année, continue Robert Huet, nous organisons avec le Chœur de jeunes un concert qui fait l’ouverture du festival et se tient devant près de 350 personnes. Il aura lieu cette année le 26 juin ».

Pour le préparer, le chœur a suivi pendant l’année quatre master classes, animées par Peter De Groot. A l’approche du grand jour, le travail s’intensifie. Les choristes doivent en effet s’accorder avec les musiciens professionnels, cette année l’ensemble Quintus, venu des Pays-Bas. « Nous avons vraiment vocation à élever le chœur à un niveau de maîtrise, reprend le directeur. Et pourquoi pas à susciter des vocations pour la musique baroque ». Le festival est soutenu dans sa démarche par la Fondation Orange depuis cinq ans. Les 12 000 euros alloués en 2008 et 2009 ont notamment servi à financer les master classes et à rémunérer les musiciens sur le projet de sensibilisation et de formation.

Contact :
Robert Huet
05 53 90 05 13
contact@itinerairebaroque.com
www.itinerairebaroque.com

La Fondation Orange confie à l’Agence d’informations Reporters d’Espoirs la rédaction d’articles sur des initiatives qu’elle soutient. Ces initiatives ont été validées selon les critères de la charte éditoriale Reporters d’Espoirs. Les articles ont pour mission de rendre compte de leur développement et de leurs résultats.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche