L’AMREF lance une grande campagne pour former 15 000 sages-femmes en Afrique

Chaque année en Afrique Subsaharienne, 200 000 femmes meurent au cours de la grossesse ou de l’accouchement. Chaque année, 1,5 millions d’enfants africains naissent orphelins. Il est temps d’agir pour les mères et les enfants africains et faire entendre leurs voix et leur droit à la santé et à la vie !

Pour sensibiliser le grand public à cette cause et encourager les soutiens, L’AMREF, 1ère ONG Africaine de santé publique, organisait le 1er juin dernier une conférence de mobilisation en faveur des femmes africaines dans les locaux du ministère des Affaires Etrangères.

A cette occasion Esther Madudu, sage femme Ougandaise, est venue témoigner de sa lutte quotidienne pour améliorer la santé maternelle et infantile dans son dispensaire de Tiriri.

 

 

La jeune femme souhaite lancer un appel aux leaders Africains et Européens afin de venir en aide aux mères africaines. Elle a souligné combien les mères Africaines ont une place importante au cœur de chaque communauté : elles sont responsables de l’approvisionnement en eau, en nourriture, elles garantissent les soins pour leur famille. Elles sont également dévouées au développement économique, social et sanitaire de leurs communautés.

 

Esther Madudu a rappelé ces sombres statistiques : 1 femme sur 39 risque de mourir lors de son accouchement en Afrique alors qu’en Europe le risque n’est que de 1 femme sur 4 300…. Mais comme l’a rappelé à plusieurs reprises Esther Madudu, il pourrait ne pas en être ainsi !
Former 15 000 sages-femmes d’ici à 2015 pour réduire de 25% la mortalité maternelle en Afrique Subsaharienne.

1 sage-femme formée signifie 500 mères aidées chaque année !

Cette conférence à paris était la première d’une série de visites dans différents pays Européens organisées par l’Amref dans le cadre d’une campagne intitulée :

« Stand up for African Women ! ». Cette campagne vise à trouver des fonds pour former 15 000 sages-femmes en Afrique et à décerner le prix Noble de la paix 2015 aux sages femmes africaines ;

La Fondation Orange s’engage, dans les pays où le groupe Orange est présent, à lutter pour la Santé et l’Education. Elle donc est particulièrement sensible au sujet de la protection maternelle et infantile. Elle a d’ailleurs déjà soutenu avec la Fondation Orange-Côte d’Ivoire un projet de rénovation de six maternités en Côte d’Ivoire en partenariat avec l’UNFPA ( Fonds des Nations Unies pour la Population).

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche