L’éducation salvatrice par film et mobile au sujet de la santé maternelle

En Ouganda, le cancer du col de l’utérus tue plus de 2,500 femmes par an, plus que tout autre cancer. En revanche, le prélèvement cervico-utérin est peu cher, et peut permettre de sauver des vies innombrables en identifiant le cancer à un stade précoce.

En 2013, La Fondation Orange et Orange Uganda ont accordé à Medical Aid Films (MAF) le financement qui a permis de produire trois films concernant le cancer du col de l’utérus, pour y sensibiliser les femmes et former les agents de santé en matière de prévention et traitement.

Ces films, doublés en Français et Swahili, ont été employés par plus de 30 hôpitaux et centres de santé en Ouganda, et par des centaines d’organisations à travers l’Afrique.
Deux de ces films expliquent aux agents de santé les différentes options concernant le dépistage et traitement de cancer du col de l’utérus. Le troisième film est destiné aux communautés et vise à inciter les femmes à se faire examiner, ainsi qu’expliquer ce que le dépistage implique et donner des conseils pour se protéger contre le cancer du col de l’utérus.

Les films passent sur les télés dans des salles d’attente et des salles de classe, ainsi que sur les téléphones portables fournis par Orange Ouganda. Comme ceux-là peuvent être utilisés par des patients qui attendent de voir un médecin, ils sont particulièrement pratiques.

De plus, les films sont disponibles gratuitement sur le site de Medical Aid Films, là où ils ont déjà été regardé plus de 1,000 fois.

Les médecins et infirmières peuvent se servir de ces films pour améliorer l’enseignement qu’ils livrent dans leurs cliniques. Ces films représentent alors une ressource qui est facilement compréhensible et qui retient l’attention du public. Ces films non seulement expliquent les procédures médicales, mais aussi les montrent par le biais d’animations, ce qui les rend très utile pour l’enseignement des agents de santé.

Les agents de santé enseignants confirment que les femmes qu’ils forment sont très satisfaites d’apprendre les différents moyens de se prémunir contre le cancer du col de l’utérus. Les femmes peuvent regarder les films seules pendant qu’elles attendent leurs rendez-vous, ou avec d’autres personnes dans le cadre des cours d’éducation à la santé.

Nous trouvons qu’il est plus probable que les femmes viennent pour le dépistage de cancer du col de l’utérus si elles ont déjà une idée de ce que cela implique et pour quoi il est nécessaire. Du coup, grâce à ces films le nombre de femmes qui viennent se faire examiner a augmenté.

Sœur Specious Kamishani fait des dépistages tous les jours à l’hôpital d’Ibanda en Uganda, et elle fait toujours des formations avec ses patients.
« Les films sont très importants, parce que si les patients voient leurs compatriotes se faire examiner, elles se sentent aussi capable de le faire sans crainte. »

« Quand elles viennent et elles voient les films, on trouve qu’elles sont plus rassurées. Du coup, elles se font examiner plus confortablement. »

Les films aident Sœur Kamishani à communiquer avec ses patients, et servent à encourager plus de femmes à venir faire le dépistage et à comprendre en quoi cela est si important.

Si vous n’avez pas déjà vu les films, vous pouvez les regarder sur le site. Si vous voulez en savoir plus, merci de contacter info@medicalaidfilms.org.