La Khan Academy, un an après

La Khan Academy version française était lancée à la rentrée 2014. Un an après, la plateforme continue à convaincre à la fois les élèves et les professeurs. A l’aube de cette nouvelle année scolaire, nous avons fait le point avec Luc Héripret, directeur Mécénat Afrique de la Fondation.
 
luc héripret Khan Academy rentrée 2015
 
Comment est né le projet de traduire les contenus de la Khan Academy en français ?
« L’équipe de Bibliothèque sans Frontières est venue nous voir en octobre 2012 pour nous parler de la Khan Academy. Ils l’avaient vue la première fois dans sa traduction portugaise au Brésil. Ils étaient très enthousiastes sur ce projet et sur ses méthodes pédagogiques. Ils nous ont donc proposé de soutenir l’adaptation en français de la Khan Academy. On a tout de suite été emballés et on a donné notre accord. »
 
Quelles étaient les attentes concernant l’adaptation ?
« Nous souhaitions adapter les vidéos en français, c’est-à-dire refaire l’image et le son. C’était un premier point important car la façon d’écrire et d’expliquer les mathématiques n’est pas exactement la même en langue francophone et en langue anglophone. Le plus gros du travail consistait donc à adapter les vidéos avant de réaliser un travail similaire pour le site et les exercices bien sûr.

Le second point portait sur la qualité du travail d’adaptation. On a donc travaillé avec un comité de pilotage constitué de professeurs pour valider les adaptations proposées par des doctorants. Il était important d’avoir une caution pédagogique vis-à-vis des enseignants et des parents, mais aussi pour avoir un produit de qualité. »

" Il était important d’avoir une caution pédagogique. "

 

Quels contenus peut-on trouver sur la plateforme ?
« Les contenus d’origine créés par Salman Kahn (le fondateur de la Khan Academy), ce sont les mathématiques. Ensuite, il a ajouté de la physique-chimie et des SVT mais nous, nous avons décidé de n’adapter en français que les mathématiques, et la physique-chimie. Comme ce sont des sciences relativement neutres d’un point de vue culturel, il était plus facile de l’adapter que d’autres matières, comme l’histoire ou la philosophie par exemple. »

 
Qui s’occupe de l’adaptation et la maintenance du site ?

« Le comité de pilotage était constitué d’enseignants du primaire et du secondaire. Ensuite, des doctorants ont été recrutés pour adapter les contenus en français, c’est-à-dire les vidéos d’une part, le site et les exercices d’autre part. Plusieurs castings ont été réalisés pendant les deux années d’adaptation et nous avons choisi avec soin en prenant en compte plusieurs facteurs : la qualité d’adaptation, leur locution, leur voix, leur dynamisme, leur graphisme. C’était un choix difficile, car nous voulions retrouver le caractère très dynamique et très « punchy » des vidéos de Salman Khan.

salman Khan rentrée 2015 khan academy
Salman Khan, créateur de la Khan Academy

Concernant la gestion des contenus, on s’est engagés à soutenir la maintenance du site. Donc on suit la version américaine de la Khan Academy et au fur et à mesure des évolutions, on adapte de nouveaux contenus. On peut ajouter des vidéos mais on peut aussi transformer celles déjà présentes. C’est pareil pour les exercices, on peut les retoucher pour les présenter de manière différente. »

 
Un an après, quels retours de la part des élèves et des enseignants ?
« Les premiers retours arrivent aujourd’hui. La version française du site a été mise en ligne il y a un an, mais ça ne veut pas dire que tout le monde se l’est appropriée immédiatement. On a fait un travail de diffusion de la version française à travers nos délégués en France et on a organisé des rendez-vous avec le monde associatif et les professeurs pour qu’ils fassent connaissance avec la Khan Academy. Ce travail est assez long, mais il y a déjà quelques milliers d’utilisateurs réguliers cette année. C’est cette rentrée qui est décisive, parce que le site commence à être relativement connu.

"Les retours de la part des utilisateurs sont vraiment positifs. "

Les retours de la part des utilisateurs sont vraiment positifs. Les enseignants qui l’utilisent dans leur classe se rendent compte que c’est un outil qui permet d’individualiser la progression des élèves et qui leur permet de continuer à apprendre chez eux ou avec une association. Les élèves eux aiment beaucoup ça, car ils aiment les outils numériques.

C’est un système qui encourage l’élève et non qui le sanctionne. S’il ne réussit pas l’exercice, il peut le refaire, peu importe le temps que ça peut lui prendre. Chacun peut aller à sa vitesse. Le grand avantage, à la fois pour les élèves et pour les professeurs, c’est que le site individualise l’apprentissage tout en soutenant ses progrès. Dans les associations de soutien scolaire, c’est encore plus flagrant, car c’est un outil qui aide les enfants en difficulté scolaire et surtout qui leur permet d’aller à leur rythme sans crainte d’être ridicules ou sanctionnés. L’accueil est donc vraiment bon, il y a extrêmement peu de retours négatifs. »
 
Quelle est la suite pour la Khan Academy version française ? De nouveaux contenus ?
« On poursuit évidemment dans les contenus, mais pas exclusivement avec la Khan Academy. Il y a d’autres plateformes qui existent ou qui sont en train de naître. Certaines sont françaises, d’autres francophones ou internationales. On est donc à la recherche de contenus, à la fois sur le primaire et le secondaire, mais aussi en formation professionnelle en France et dans les pays francophones. Mais le principe doit rester le même : pas de temporalité et en licence libre, c’est-à-dire que ce soit gratuit et accessible à tous. »

 

 

En savoir plus
Retrouvez toutes vidéos et les exercices de la Khan Academy.

 

Actualité du - Education Numérique

Partager cet article

 

1 commentaire

mercredi 2 septembre 2015 15:11 par lonza

bonjour Luc un seul mot : bravo ! cdt

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche