La santé dans les Villages

Un Village Orange c’est « un point d’eau, un centre de santé et une école ». À la Fondation Orange, nous pensons que le développement socio-économique d’une communauté dépend de sa capacité à accéder à l’éducation et à des infrastructures favorables à sa santé. Un puits et un centre de santé sont autant de moyens d’apporter des soins dans des villages isolés d’Afrique et d’Europe.

Déjà 10 ans que nous soutenons les écoles et les centres de soins en Europe et en Afrique ! Désormais, nous passons à la vitesse supérieure et nous montons de toutes pièces ces infrastructures essentielles dans les villages les plus reculés et les plus démunis. Mais il n’est jamais question de plaquer un modèle figé inadapté aux réalités locales : nous écoutons les populations, les ONG et les autorités locales.

 

 

La base : un accès à l’eau potable

Dans les villages les plus isolés d’Afrique, accéder à l’eau s’avère souvent compliqué. Une activité chronophage qui nuit à l’éducation des filles chargées de la corvée d’eau, mais aussi de santé publique. Nous dotons chacun de nos Villages d’une pompe hydraulique. Si la base est unique, chaque Village est différent. Prenez l’exemple d’Amphitra, à Madagascar. Ce Village dispose aujourd’hui d’un système d’irrigation en eau potable plus efficace. En plus de la pompe, nous avons formé plusieurs maçons à l’aménagement de toilettes et de puits plus résistants et qui répondent aux normes sanitaires. Construit en septembre 2013, Amphitra comptait six mois plus tard 2 588 habitants et 200 écoliers. Autant de personnes qui ont désormais accès à des aménagements scolaires et sanitaires de qualité !

Le point d’eau du village de Goléa (Mali)

Un centre de santé proche et équipé

Dans nos Villages, chaque centre de soins est équipé du matériel essentiel et géré par des personnels de santé compétents. En Côte d’Ivoire, le centre de santé le plus proche des habitants de Gbandbo ne se trouvait qu’à 10 km.
Depuis l’élaboration du Village, les 3 500 habitants et ceux des cinq autres villages aux alentours bénéficient de leur propre centre de soin. En fonction des besoins locaux, nous ajoutons à ces équipements indispensables d’autres structures : des logements pour le personnel soignant et pour les enseignants ou encore une cantine.

 

Nos salariés bénévoles s’impliquent

Nos salariés sont partie prenante de tous les projets. Proposition de Village, contribution aux travaux, dons de livres… Chacun d’entre eux donne un peu de son temps ou de ce qu’il possède à ces populations qui ont besoin de tout. Dans le village de Bir Salah, le premier inauguré en Tunisie, en plus de s’engager dans l’éducation des populations, nos bénévoles ont décidé de lutter contre la désertification en plantant 500 arbres. Au-delà des sessions d’éducation traditionnelle, chacun a donné quelques heures de son temps pour encadrer des formations numériques.

En fait, un Village Orange ce n’est pas qu’ un point d’eau, un centre de santé et une école… C’est aussi un lieu où les familles peuvent continuer à vivre ensemble, en sécurité, travailler, subvenir à leurs besoins et envisager un avenir pour leurs enfants.

En 2016, plus de 250 000 personnes bénéficient des structures de 55 Villages Orange dans 10 pays d’Afrique.