Les maisons digitales se déploient !

Lancé depuis 2015, le programme "maisons digitales : pour l’insertion professionnelle des femmes" est pour l’instant essentiellement tourné vers le continent africain. L’année 2016 sera celle de l’implantation de plusieurs maisons digitales en France. Un pas de plus pour ce programme qui souhaite aider les femmes grâce au numérique. Entretien avec Mary-Lisa Durban.
 

programme maisons digitales interview Mary-Lisa Durban
Salles de formation dans la maison digitale de Yaoundé, au Cameroun.

 

Mary-Lisa Durban

Mary-Lisa Durban est la responsable du mécénat Europe et Moyen Orient à la Fondation Orange. Elle pilote également le programme maisons digitales. Elle est chef de projet du prix Women for Change ainsi que responsable de l’appel à projets solidaires.

Pourquoi avoir créé le programme maisons digitales ?

Nous avons déjà une dizaine d’années d’expérience de soutien de projets de femmes, notamment dans le domaine de l’alphabétisation et de la santé maternelle et infantile sur le continent africain. Nous avons remarqué que pour l’ensemble de ces projets, les retours sont très positifs. Les femmes réinvestissent dans leur famille et l’éducation de leurs enfants et elles sont également très entrepreneuriales.

Notre problème, c’est que nous ne capitalisions pas assez sur ces différentes expériences, il manquait une certaine pérennité. Par rapport à notre objectif, qui est d’être la fondation du numérique solidaire, nous avons donc décidé de monter un programme à destination des femmes avec une dimension numérique. Dans certaines zones rurales, et même urbaine, c’est presque révolutionnaire !
 
Comment se matérialise le programme ?

Ce qui est très important dans ce programme, c’est l’implication des fondations Orange sur le terrain. Elles connaissent bien la situation des femmes, mais aussi le paysage numérique de leur pays. Elles sont vraiment les pilotes de ce programme. Nous les avons donc sollicitées en Côte-d’Ivoire, au Cameroun, à Madagascar et en Tunisie. Elles ont ensuite trouvé un ou plusieurs partenaires (associations ou ONG) avec lesquelles elles ont défini une zone d’action.

Dans ce programme, 4 piliers sont très importants. Le lieu, car la maison doit être un endroit sûr et électrifié, l’accompagnement par les bénévoles Orange, les contenus évidemment et le matériel informatique (qui s’appuie sur le kit écoles numériques). Les femmes disposent également d’une clé USB sous forme de bracelet pour stocker et transporter leurs documents de travail.

Aujourd’hui, 20 maisons digitales sont en cours de déploiement sur le continent. Pour l’instant, 3 maisons ont été inaugurées : 1 à Madagascar et 2 au Cameroun. D’autres inaugurations sont prévues au printemps, notamment en Côte d’Ivoire et en Tunisie. Les maisons s’ouvrent progressivement et les formations commencent très rapidement après. Les modules sont différents selon les besoins des femmes. De manière générale, les formations sont axées autour du micro entrepreneuriat, pour permettre aux femmes de créer une activité génératrice de revenus.
 

Quel est le rapport des femmes au numérique ?

Aujourd’hui, la première difficulté est matérielle. Quand on regarde les études sur l’usage du numérique en Afrique, par exemple, le pourcentage de femmes à posséder un téléphone mobile est inférieur à celui des hommes. De fait, c’est une situation qui les exclue, car elles n’ont pas accès aux savoirs ou à certains services. Aujourd’hui, cela devient de plus en plus handicapant pour elles. Et c’est la même chose pour les autres terminaux : ordinateurs, tablettes, etc.

Les former, les accompagner et les aider, c’est vraiment un enjeu très fort. Comme pour les jeunes en difficulté et dans nos autres programmes d’éducation numérique, l’objectif est qu’ils aient un usage utile du numérique. Pour certaines d’entre elles, c’est aussi véritablement une découverte. A Madagascar par exemple, certaines femmes n’avaient jamais touché de tablettes auparavant.

 

Les maisons digitales en France


Grâce à l’expérience d’animation des ateliers numériques par l’association Orange Solidarité, nous avons appris beaucoup sur les besoins des associations qui luttent pour l’insertion sociale et professionnelles des femmes. Au vu de cette expérience, nous avons décidé de lancer un appel à projets maisons digitales en France fin 2015.
 
L’objectif est de favoriser l’accès à l’emploi et l’employabilité des bénéficiaires, ainsi que de développer leur autonomie financière. Les formations seront axées sur la bureautique, la réputation en ligne et des modules de micro entreprises.

 
 
 

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche