Lutter contre le mariage forcé au Niger

Mariama Moussa a remporté en 2014 le prix Women For Change. Depuis elle, a créé un programme de lutte contre le mariage précoce et forcé des jeunes filles au Niger et plus particulièrement dans la communauté rurale d’Abal.
 

Ce projet est né du constat suivant : 2 filles sur 3 quittent les bancs de l’école chaque année en fin de cycles primaire pour être mariées de force. A travers ce projet, Mariama Moussa souhaite avant tout : lutter contre le mariage précoce et forcé des enfants, mais aussi susciter un changement des comportement des populations de la région face à ce phénomène.

Pour mener à bien cette mission, des plaidoyers mais également des séances de sensibilisation au sujet sont organisés. Une séance de sensibilisation a eu lieu à Abala, afin de notamment exposer et dénoncer les méfaits du mariage précoce sur les jeunes filles. Cette séance a été suivie de la projection du film "Hassia Amour ou Châtiments". Afin d’encadrer et de faire vivre ce programme, 16 comités de vigilance ont été créés, et le message de ce projet est relayé par des radios locales. Au totale, 3000 personnes dont 1200 femmes, 1000 jeunes filles, 300 hommes et 500 jeunes hommes ont pu bénéficier de ce programme de sensibilisation.

mariage forcé Niger information sensibilisation

Ce programme a déjà pu bénéficier à : 3000 personnes dont 1200 femmes, 1000 jeunes filles, 300 hommes et 500 jeunes hommes.

 

Actualité du - Santé - Niger

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche