« Maram Solidarité »…ou le combat d’une maman !

« On redoute tous d’avoir un cancer, mais on n’imagine jamais que cela puisse toucher votre enfant. Ma fille Maram avait deux ans quand on lui a diagnostiquée un cancer incurable. J’avais à ce moment-là espéré de tout mon cœur avoir moi-même ce cancer et non pas ma fille », se remémore Manel Gharbi.

Comment vous présentez-vous Manel ?

Difficile de me présenter…Me présenter en tant que vice-présidente de l’association « Maram Solidarité », comme une femme tunisienne pleine de vie et d’amour ou comme une maman orpheline de son enfant…
Finalement, je me présente à travers toutes ces fonctions parce que je suis avant tout une FEMME mais aussi une mère et la fondatrice d’une association de lutte contre le cancer de l’enfant.

 

maram solidarité tunisie femme
Semaine internationale de la solidarité 2015 lors d’une journée passée avec l’association « Maram Solidarité » à l’Institut Salah Azaeiz de Tunis

 

Pouvez-vous nous retracer votre histoire ?

A l’annonce de la maladie de notre fille, le ciel s’est abattu sur nos têtes. Nous étions heureux, nous avions une fille ainée de 4 ans, Malek, et deux jumeaux de 2 ans, Fares et Maram. Nous n’avions pas les moyens de faire soigner notre fille à l’étranger. Mon mari et moi avons remué ciel et terre, créé une association et récolté en un temps record de deux mois, la somme de 300 mille euros. Beaucoup de personnes à travers le monde ont contribué et Orange Tunisie a été la première à le faire. Mon mari et moi travaillions pour cette entreprise, dont les salariés et les dirigeants ont toujours été à nos côtés. Mon mari y est toujours d’ailleurs…
Nous sommes partis faire soigner Maram en France, mais malheureusement il était trop tard… Nous nous sommes retrouvés orphelin de cet ange.
Il y a un an aujourd’hui depuis son départ, le chagrin est toujours là, l’absence aussi, mais j’ai décidé de continuer. Maram n’est plus. Peut-être ! Mais son association l’est…et pour toujours.

Pouvez-vous nous parler de votre combat au sein de votre association ?

Mon amour me permet de continuer, mon combat pour ma fille s’est transformé en un combat pour tous les enfants malades. A travers l’association « Maram Solidarité », nous œuvrons à aider des enfants à se faire soigner, à former des médecins hospitaliers dans de grands centres de recherches en Europe, à réaliser des rêves d’enfants malades et à prendre en charge des familles démunies parents d’adolescents malades…Notre plus belle réussite est sans doute le réaménagement et le renouvellement de l’unité d’oncologie pédiatrique de l’Institut Salah Azaiez à Tunis.

Aujourd’hui, notre association prend en charge la construction d’un hôpital du jour de 1000 m² pour les enfants souffrant de cancers et de pathologies rares au sein du Centre de greffe de la moelle osseuse de Tunis. Avec ce nouveau projet, plus de 6500 enfants tunisiens auront la chance de vivre au mieux leur quotidien, avoir un traitement adéquat, auront un meilleur endroit pour continuer à vivre, pour survivre !
Alors y a-t-il une vie après la mort ? OUI, il y a plusieurs vies sauvées après le départ de Maram…
Finalement, mon parcours m’a appris comment d’une douleur peut naître un espoir et d’une souffrance peut naître une existence.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche