Maria Raharinarivonirina / Madagascar

Maria Raharinarivonirina / Madagascar

biographie

Dans la communauté du zébu du sud de Madagascar, les femmes, sans éducation et sans droit à la propriété ni à la succession, n’ont pas droit à la parole. Le pouvoir est détenu exclusivement par les hommes à travers la propriété du zébu considéré comme l’idole de la puissance. Ainsi, elles sont complètement dépendantes des hommes, dans un contexte de très forte insécurité alimentaire. SOS Village d’enfants travaille à l’autonomisation et à l’émancipation des femmes dans la région, afin de permettre un développement communautaire global. Trois « Maisons des femmes » ont ainsi été construites afin d’offrir aux femmes une éducation, des formations professionnelles et des informations sur leurs droits.

Le but du projet est de rénover ces 3 Maisons des femmes, et d’en construire et en animer 3 nouvelles pour lutter contre le sexisme et toutes formes de violence. Les activités au sein des Maisons des Femmes s’appuieront sur trois étapes : alphabétisation et formation des filles et des femmes puis sensibilisation de toute la communauté aux droits des femmes. Pour leur sécurité alimentaire, toutes les femmes recevront une formation agricole afin d’améliorer le rendement : gestion, communication, développement de greniers communautaires. Elles pourront être accompagnées dans la création d’activités génératrices de revenus, accéder au crédit, voir leurs initiatives encouragées…

Au total, 810 femmes regroupées en 6 associations bénéficieront directement de formations et de sensibilisations développées par les Maison des Femmes. Autonomes et intégrées à la société, elles participent ainsi au développement de la communauté dans son ensemble.

> en savoir plus sur le projet