Mercedes Ubeda,
l’empathie en mode majeur

Comme un hymne allegro, Mercedes Ubeda dépeint sa vie en mouvements amples et joyeux. Son parcours professionnel ?

Culture - Espagne

« Une partition en trois temps », se réjouit cette salariée d’Orange Espagne, supervisant aujourd’hui les dépenses de voyages au sein des services généraux. Avant Internet, la téléphonie mobile et le management d’entreprises, son premier élan est allé au droit, qu’elle exerce au service de femmes sans ressources. La naissance de ses jumeaux, après deux enfants, l’incite à une pause. Puis, à l’orée du millénaire, la magie d’Internet et des premiers mails la connecte aux opérateurs de services. Elle rejoint Retevision, absorbé depuis par Orange, et obtient un master d’e-business. Entre-temps, elle s’adonne à sa passion pour le journalisme, contribuant encore mensuellement à un média en ligne…

C’est une expérience extraordinaire, exigeante, enrichissante et valorisante

Dans ce tourbillon, son engagement philanthropique se résume depuis 1998 à une donation mensuelle à l’association Aldeas Infantiles. C’est en 2009 qu’un projet interne, Solidarios Orange, lui met le pied à l’étrier du bénévolat. Cette plateforme sollicite les salariés pour des projets en faveur d’enfants handicapés qu’elle recense : Mercedes réalise qu’elle a enfin le temps d’en donner et ne s’arrête plus. Un an plus tard, la Fondation d’Orange Espagne fait entendre à son coeur une nouvelle musique. Une chorale ? La vibrante quinquagénaire rejoint ses rangs. « C’est une expérience extraordinaire, exigeante, enrichissante et valorisante. Nous chantons aussi bien devant 1 000 collègues à l’occasion d’événements internes, comme pour la 21e Nuit de la Voix à Paris, que pour des personnes isolées ou défavorisées, en plein air devant un public d’autistes, dans des maisons de retraite, etc. À chaque fois, ce challenge nous récompense au centuple. Quant aux répétitions du lundi, elles illuminent toute la semaine ! »

Comment douter qu’elle s’y ressource, alors qu’elle trouve encore l’énergie de s’investir dans une fondation philippine ? « Aider des enfants à ne pas sombrer et à avoir un avenir me paraît une évidence. Je sais que la Fondation Ananta est fiable, aussi je profite de Solidarios Orange pour valoriser son projet Couleurs de Calcutta. » Candide et efficace, cette « Alice des Merveilles », selon ses propres mots, sait donner de la voix à ses convictions !

Portrait réalisé par Anne-Laure Murier.