Olfa Hammami : "Grâce au Fablab solidaire, je vais poursuivre mes études"

Depuis toute petite, Olfa Hammami est passionnée de sciences. Aujourd’hui, cette jeune tunisienne est très impliquée dans la vie du FabLab Solidaire de Tunis. Elle y développe des compétences tout en participant à l’organisation des évènements du FabLab.
 
FabLabs Solidaires Tunisie adhérente Olfa Hammami
 
Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis âgée de 19 ans et dès mon jeune âge, j’ai été passionnée par le monde de la recherche, de la science et de l’innovation… J’ai toujours rêvé de laisser mon empreinte dans l’histoire, de faire un changement dans le monde ! J’ai appris à jouer aux d’échecs à l’âge de 6 ans pour être admise après 2 ans en équipe nationale de Tunisie. A l’âge de 10 ans, j’étais déjà championne de Tunisie ce qui m’a permis ensuite de participer à plusieurs championnats internationaux.
 

Comment as-tu connu l’association Jeunes Science de Tunisie ?

M’ouvrant de plus en plus au monde, j’ai vite réalisé que la science était ma destinée. C’est à ce moment-là, et exactement à l’âge de 13 ans, que j’ai fait le meilleur choix de ma vie : devenir bénévole au sein de l’association "Jeunes Science de Tunisie". J’y ai rencontré des jeunes, tous comme moi passionnés par un seul objectif : développer des compétences et une culture dans les domaines scientifiques. Au sein de cette association, j’ai réalisé que ce n’était pas surprenant de parler des théories d’Einstein, d’avoir des ambitions aussi grandes que les miennes.
 

Quel est ton rapport au FabLab Solidaire de Tunis, porté par l’association ?

En tant que bénévole, j’ai accompagné le lancement du 1er Fablab solidaire en Tunisie, le Fablab Jeunes Sciences de Tunisie, appuyé par la Fondation Orange et Orange Tunisie. Je me considère très chanceuse d’avoir eu cette opportunité, c’est un rêve qui devient réalité. Aujourd’hui, nous avons notre Fablab solidaire, équipé des machines les plus avancées : imprimantes 3D, CNC laser… et nous travaillons sur des projets très intéressants comme celui de "Smart Khadhra", notre dernier projet proposé pour le challenge "I make 4 my city", organisé par la Fondation Orange.
J’ai également intégré toutes les « sections » de l’association : astronomie, énergie, informatique, aéronautique et chimie, pour, petit à petit, développer un intérêt croissant pour la technologie et plus précisément le domaine de la robotique. J’ai pu ainsi approfondir mes compétences dans l’électronique, la mécanique et l’informatique. Puis, j’ai commencé à faire mes propres petits projets : de simples circuits, de la programmation Arduino, ou encore de la conception de robots…J’ai par ailleurs été sélectionnée parmi 3 filles en Tunisie pour participer à un programme d’échange appelé "TechGirls" aux Etats-Unis, pour développer mes compétences techniques au sein d’entreprises et startups américaines. De retour en Tunisie, j’ai commencé à passer beaucoup plus de temps à l’association, pour organiser plus d’évènements et assister à plus de stages.
Grâce au Fablab solidaire, je vais poursuivre mes études et mes recherches dans le domaine de la bionique, et je serais capable de fabriquer des mains, des pieds et même des yeux robotiques pour pouvoir changer la vie de personnes handicapées. Dessiner des sourires sur les visages de ces personnes à partir de mes innovations, c’est la meilleure façon de participer à rendre notre monde plus solidaire !

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche