Philippe Semanaz : "il y a un climat de bienvieillance"

Philippe Semanaz est le fabmanager du FabLab Artilect, à Toulouse. Il revient sur l’engagement des volontaires de l’association Orange Solidarité dans l’accompagnement des jeunes du programme FabLabs Solidaires.

Qu’apportent les bénévoles de la Fondation Orange auprès de votre association ?
Les bénévoles de la Fondation Orange assurent l’accueil des groupes de jeunes dans la bonne humeur. Ils font de l’accompagnement individuel à l’utilisation des logiciels et des machines. Marc Léauté nous a quittés mais Daniel Ganthe à pris la relève sur l’organisation du planning des groupes.

semaine solidarité Philippe Semanaz fondation orange fablab artilect toulouse

Quelle est l’importance de leurs actions ?
Au vu des la complexité de nos machines, c’est la persévérance et la stabilité de leurs engagement dans le temps qui priment selon moi. Nous allons devoir mettre en place un système de passation de compétences, pour que les efforts réalisé par les volontaires en partance puissent servir aux nouveaux.

Que pensent les bénéficiaires du programme FabLabs Solidaires de ce soutien ?

Les jeunes que nous accueillons semblent surpris de se voir présenter par des "anciens" les nouvelles technologies que sont celle des FabLabs. Ils rivalisent de "Monsieur, Madame", ce qui créer de façon automatique un climat de bienveillance.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Au départ, j’étais un peu sceptique quant aux compétences à acquérir. Je me rends compte aujourd’hui qu’il se sont complétement appropriés le FabLab et ses valeurs, ainsi que l’utilisation des machines. Ils semblent les transmettre avec plaisir et font un travail de qualité avec les jeunes bénéficiaires du projet Fablab Solidaire.