Pologne : 2ème Conférence Scientifique Internationale du Programme Sons des Rêves

28 octobre 2010 : La 2ème Conférence Scientifique Internationale du Programme Dzwieki Marzen (Sons des Rêves), organisée par la Fundacja Orange à Varsovie vient de s’achever. 350 participants ont assisté à des présentations d’experts et des ateliers pratiques sur le sujet de la déficience auditive chez l’enfant. Nous remercions les conférenciers et les participants !

« Rééducation de l’enfant sourd à la maison - expériences polonaises et américaines – l’importance d’une thérapie précoce », c’est le thème de la conférence annuelle qui s’est tenue à Varsovie du 15 au 16 octobre 2010. La Fundacja Orange a organisée l’événement en collaboration avec l’Académie de la Pédagogie Spéciale à Varsovie (Akademia Pedagogiki Specjalnej), sous le patronage du Ministère de la Santé.

Dans les locaux de l’Académie, se sont réunis aussi bien les représentants du milieu académique et médical, que les praticiens qui travaillent au quotidien avec les enfants avec déficience auditive. Les conférences ont été animées par plusieurs experts dont Paula Pittman de l’Utah State University aux États-Unis, Annette Gorouben du CEBES en France, ainsi que Adinda Dulcic et Katarina Pavicic Dokoza de la Polyclinique SUVAG en Croatie.

La première journée a été consacrée aux conférences sur la réhabilitation, les aspects psychologiques et enfin les aspects médicaux. Une série d’ateliers pratiques ont été organisés la deuxième journée, avec une session animée par Paula Pittman et d’autres animés par des spécialistes reconnus dans le domaine des thérapies de l’ouïe et de l’élocution.

Pour le développement d’un enfant avec déficience auditive, l’élément-clé est la rééducation mise en œuvre dès les premiers mois de la vie de l’enfant. D’après les recherches de l’Institut SKI-HI, présentées par Paula Pittman, plus tôt la thérapie de l’ouïe et de l’élocution est commencée, plus vite les résultats sont positifs, et ceci indépendamment d’autres problèmes de santé éventuels de l’enfant. L’engagement des parents dans la démarche de rééducation est aussi très important pour soutenir le développement de l’enfant.

De retour en France, Annette Gorouben nous a confirmé : « Ce fut une plus qu’intéressante et agréable expérience. J’y ai trouvé un accueil extraordinaire, des personnes de grande qualité, d’ouverture et porteuses d’un très réel désir de faire un travail large et utile. Ils ont fait appel aussi à une jeune femme américaine de grande qualité, Paula Pittman que j’ai été vraiment réjouie de rencontrer. »

Jadwiga Czartoryska, responsable de la Fundacja Orange en Pologne a remercié Annette Gorouben : » Je pense qu’il a été important de montrer aussi l’état de recherche et la pratique de réhabilitation en France. Et Mme Gorouben en a une très grande expérience. »

Par Krzysztof Rykowski

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche