Remise des prix « International Micro Finance 2012 »

La remise des prix du « International Microfinance Awards 2012 » s’est déroulée lundi 26 novembre 2012 au Musée du Louvre à Paris. Cette 5ème édition organisée par PlaNet Finance, dont Jacques Attali est le Président du Groupe, représente une occasion unique de récompenser le courage et la détermination des micro-entrepreneurs du monde entier. Marc Rennard, Directeur Exécutif du Groupe Orange, a remis le trophée de l’entreprenariat féminin à Bako Noëline Rakatondraibe de Madagascar. Découvrez le portrait de la lauréate soutenue par la Fondation Orange.

Marc Rennard, Directeur Exécutif du groupe Orange, Bako Noëline Rakotondraibe, lauréate du prix entreprenariat féminin 2012, Pascale Moreau, Directrice de PlaNet Finance Madagascar, Mireille Le Van, secrétaire générale de la Fondation Orange.

 

Madagascar, Antananarivo

Projet : MadaCraft, projet de développement du commerce équitable dans le secteur de l’artisanat à Madagascar et aux Comores.

Microentrepreneur : Bako Noëline Rakatondraibe

Projet de la lauréate : créations artisanales à base de matières premières locales (fibres végétales et animales) et ouverture d’un atelier nommé TS’ArtFibre.

Innovation  : formation aux techniques de productions durables, sensibilisation des populations concernant le respect de l’environnement.

Impact social : TS’ArtFibre emploie plus de 150 femmes, ce qui permet d’améliorer la vie des artisans. Selon Bako Noêline, « les produits artisanaux peuvent faire vivre ceux qui sont dans le besoin à condition d’avoir un certain savoir-faire et d’être persévérant ».

Ambition  : ouvrir un second atelier, aider les artisans de Madagascar à se développer et à identifier d’autres débouchés commerciaux.

Portrait de la lauréate de la Fondation Orange 

Bako Noëline RakotondraibeIssue d’une famille d’artisans, Bako Noëline pratique l’artisanat dès son enfance en aidant ses parents pendant les vacances. « Je suis une fille d’artisans de 11 enfants ». Elle apprend ainsi à travailler le cuir puis s’oriente vers la vannerie.

En 2003, à 33 ans, elle voulait se lancer mais il lui fallait l’accord de mon mari. « J’ ai mis 3 jours pour le convaincre ». Elle réussit à créer son propre atelier de vannerie nommé Ts’ArtFibre en 2005. Cet atelier de création et de fabrication d’emballages, d’accessoires de mode, et d’objets de décoration d’intérieure en fibres végétales et animales a débuté avec seulement trois employés. Ils travaillaient et vivaient dans une seule pièce.

En 2007, elle rencontre PlaNetFinance qui lui permettra de se former. « J’ai été une des premières artisans diplômées ». Grâce à une forte augmentation des commandes, l’atelier emploie à présent 150 femmes chaque saison et une vingtaine de femmes de manière permanente. En parallèle, Bako Noëline a su sensibiliser les malgaches sur des techniques de productions durables et le respect de l’environnement par le biais de formations. Elle invite également toute femme souhaitant être formée à se présenter à Ts’ArtFibre où elle propose des formations d’artisanat, de gestion financière et d’organisation logistique pour répondre aux commandes. « Les produits faits main sont précieux et peuvent faire vivre ceux qui sont dans le besoin à condition d’avoir un certain savoir-faire, d’être persévérant et de comprendre un petit peu le fonctionnement du marché » affirme-t-elle. Grâce au Groupement d’Intérêt Économique MadaCraft, Bako Noëline souhaite aider les artisans à se développer et à se distinguer par leur marque de manière à ce qu’ils puissent s’ouvrir aux clients du Nord. Ts’ArtFibre fonctionne donc sur des valeurs de partage avec pour ambition la diminution de la pauvreté par le développement d’un atelier qui prône le développement de l’économie locale ainsi que le respect de l’environnement.

Après la remise de son prix, le 26 novembre 2012, très émue, flattée et heureuse, elle préconise à celles et ceux qui hésitent à se lancer dans l’entreprenariat : « N’hésitez pas ! Lorsque l’on a des visions, il ne faut jamais reculer, même si l’on avance petit à petit ».

Six prix décernés dans les catégories suivantes :

  • artisanat tradition textile au Brésil,
  • artisanat tradition vannerie à Madagascar,
  • entreprenariat manuel en France,
  • micro-assurance au Bénin,
  • énergie Renouvelable au Maroc,
  • redynamisation des Territoires au Japon.

Les internautes ont élus micro-entrepreneur de l’année, Ferdinand Agboton pour son projet « micro assurance santé » au Bénin. Pour l’équivalent de 90 centimes d’euros par an, les Béninois ont accès pour la première fois à une mutuelle de santé qui couvre toutes leurs dépenses sanitaires.

A l’issue de la cérémonie de la remise de prix, plus de 450 invités parmi lesquels des dirigeants d’entreprises, représentants d’ONG, leaders d’associations, experts en microfinance et personnalités du secteur de l’aide au développement, ainsi que de nombreux acteurs académiques français et internationaux se sont rencontrés pour échanger...

 

Partager cet article

 

1 commentaire

jeudi 28 mars 2013 11:56 par Bako Noëline

Merci à tous ceux qui organisent le "AWARDS 2012", particulièrement PLANET FINANCE et la FONDATION ORANGE. Ce prix, je le porte sur mon coeur. Ce n'est pas seulement une récompense du travail que je fournis avec mes collaborateurs à Madagascar mais c'est une reconnaissance de la valeur et de l'importance de l'être humain que je suis. Ce prix, je le dédie à mes collaborateurs, aux encadreurs du Programme Madacraft qui m'ont soutenue dans toutes mes demarches et aussi aux artisans et en particulier les jeunes artisans qui doivent croire que le metier d'artisan est un don bénis et qu'avec beaucoup de travail, de collaboration entre autres avec les institutions de microfinance, on peut changer le monde.

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche