Retour sur le comité de sélection "recherche autisme"

Comité compliqué que ce comité recherche 2013, 49 dossiers de demandes de subvention ont été déposés auprès de la Fondation Orange et parmi les 30 présélectionnés le choix a été difficile.

Signe que la recherche manque de fonds ou signe que l’autisme est un sujet de recherche qui se développe, nous avons constaté des demandes plus nombreuses que les autres années, sur des sujets pertinents et avec des équipes de qualité. Ces dossiers représentaient une demande financière de 1 215 000€ pour un budget de 300 000€.

Quinze dossiers arrivaient en dernière sélection, le comité a décidé de privilégier les bourses pour les étudiants avec une priorité pour les renouvellements. Pour aider les nouveaux projets, la Fondation Orange a décidé de débloquer un budget exceptionnel de 90 000 euros.

C’est au final 11 projets qui ont été soutenus pour un montant total de 390 000 €.

  • 6 bourses de recherche dont 4 renouvellements et 2 nouvelles bourses.
  • 5 programmes de recherche dont 3 renouvellements et 2 nouveaux programmes.

Les bourses de recherches soutenus

Structure  : Université François Rabelais de Tours

Nom du projet : Traitement du contexte et anticipation dans l’autisme : Étude clinique et neurophysiologique.
Nature de la demande : 2nd renouvellement de bourse de thèse.
Présentation : « L’objectif est de caractériser, chez des adolescents et jeunes adultes avec autisme, les mécanismes neurophysiologiques impliqués dans le traitement du contexte, l’anticipation et la prédiction d’un événement à venir. Pour cela nous utilisons une méthode d’analyse conjointe des potentiels évoqués et des oscillations cérébrales. A terme, cette étude pourrait permettre d’élaborer de nouvelles stratégies thérapeutiques spécifiques en particulier dans le champ de la re-médiation cognitive. »

Structure : Laboratoire de Neurosciences Cognitives, INSERM U960, Paris

Nom du projet : Analyse comparée de la pathologie de l’échantillonnage sensoriel dans l’autisme et la dyslexie.
Nature de la demande : Demande de second renouvellement de bourse de thèse.
Présentation : « Les oscillations corticales sont particulièrement importante dans la perception de la parole par un mécanisme de discrétisation de l’information auditive temporelle en unités ayant un sens (syllabes, phonèmes). Cette thèse étudie les anomalies oscillatoires dans l’autisme et la dyslexie liées susceptibles de perturber l’intégration de la parole dans ces deux pathologies. »

Structure : Unité INSERM 1000

Nom du projet : Stimulation Magnétique Transcrânienne et Autisme : Implication du sillon temporal supérieur dans la perception sociale normale et pathologique.
Nature de la demande : 2ème renouvellement de bourse de thèse.
Présentation : « Le but de ce projet de thèse est d’étudier l’effet inhibiteur et excitateur de la TMS appliqué au niveau du sillon temporal supérieur sur la perception sociale, chez des sujets sains et chez des sujets avec autisme. Les résultats peuvent aider le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques dans l’autisme. »

Structure : Université François Rabelais à Tours

Nom du projet : L’enfant autiste a-t-il des troubles du langage en compréhension ? Une étude comparative avec suivi du regard d’enfants avec TSA et d’enfants avec TSL.
Nature de la demande : 1ier renouvellement de bourse de thèse.
Présentation : « Le but du projet est de mieux comprendre la nature des difficultés langagières des enfants avec trouble du spectre autistique (via une épreuve de suivi du regard) et de cerner les similarités éventuelles avec le trouble spécifique du langage. »

Structure : Inserm CEA 1000

Nom du projet : Autisme et Cognition Sociale : Étude en Imagerie Cérébrale.
Nature de la demande : Demande initiale de financement de bourse de thèse.
Présentation : « Des études en tomographie par émission de positon (TEP) ont montré une hypoperfusion temporale chez les personnes ayant un trouble du spectre autistique (TSA), avec un taux de détection individuelle de 88%. Actuellement, l’IRM permet de mesurer le débit sanguin cérébral (méthode ASL), sans injection radioactive. La reproduction des résultats obtenus en TEP avec l’IRM-ASL permettrait l’obtention d’un nouveau biomarqueur dans l’autisme. »

Structure : CNRS Provence et Corse - INSTITUT DES NEUROSCIENCES DE LA TIMONE

Nom du projet : Marqueurs anatomiques du développement cérébral atypique chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique : apports d’une grande base de données d’imagerie structurelle.
Nature de la demande : Financement d’un contrat postdoctoral.
Présentation : Marqueurs anatomiques du développement cérébral atypique chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique : apports d’une grande base de données d’imagerie structurelle.

Les programmes de recherche soutenus

Structure : Institut Pasteur

Nom du projet : Profil synaptique de 15 familles avec plusieurs personnes autistes en utilisant le séquençage du génome complet.
Nature de la demande : Demande de renouvellement de financement de projet recherche.
Présentation : « L’autisme représente un défi pour les généticiens en raison de son hétérogénéité étiologique. Néanmoins, chez un certains patients, nous avons pu identifier des mutations délétères dans des gènes codants des molécules synaptiques. L’objectif de ce projet est d’obtenir le profil génétique le plus détaillé possible des patients en utilisant le séquençage du génome entier. Ceci nous permettre d’identifier de nouveaux gènes associés à l’autisme et de mieux comprendre l’héritabilité de ce trouble. Également, la réévaluation clinique des familles est une étape fondamentale pour la compréhension des relations phénotypes/génotypes et l’identification de phénotypes partiels dans les familles. »

Structure : Université Bordeaux Segalen

Nom du projet : Psycho-education multifamiliale et troubles du spectre autistique.
Nature de la demande : Premier renouvellement de projet de recherche.
Présentation : « Ce projet de recherche vise à développer un programme d’accompagnement pour les parents d’enfant TSA qui prennent en compte à la fois la spécificité de leurs besoins et les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé de Mars 2012. La première étude menée en 2012-2013 a permis de mettre en évidence les besoins prioritaires des parents et de développer un programme de psychoéducation multifamiliale en conséquence. La deuxième étude a donc pour objectif de mettre en place et d’évaluer l’acceptabilité et les bénéfices de cette pratique pilote. »

Structure : CNRS Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (ISIR)

Nom du projet : Le regard social dans l’autisme de haut niveau en situations de face-à-face.
Nature de la demande : Premier renouvellement d’un programme de recherche.
Présentation : « L’utilisation du regard comme modalité de communication et particulièrement l’attention conjointe sont considérées altérées dans l’autisme. Les technologies d’eye tracking et de réalité virtuelle ouvrent de nouvelles pistes pour l’étude et l’entraînement du regard social. Dans le présent projet, deux expériences sont proposées. La première vise à tester l’établissement d’un lien causal entre suivi du regard et intérêt social en simulant une situation de face-à-face avec de deux avatars humains dont l’un suit le regard du participant et l’autre non. La deuxième expérience a pour objectif d’évaluer une procédure d’entraînement au contrôle du regard sur la base d’un biofeedback. »

Structure : Institut Jean Nicod UMR 8129 Ecole normale supérieure

Nom du projet : Perception visuelle et reconnaissance des émotions dans les troubles du spectre autistique.
Nature de la demande : Demande initiale de financement d’un programme de recherche.
Présentation : « Dans les troubles du spectre autistique (TSA), on constate des déficits de la reconnaissance des visages et des expressions émotionnelles, ainsi que de troubles de la perception visuelle. L’objectif de ce projet est d’évaluer l’impact des troubles visuels et des co-morbidités, telle que l’alexithymie, sur le traitement des visages et des expressions émotionnelles. Des paramètres comportementaux, visuels et oculomoteurs et les réponses physiologiques associées au traitement des émotions seront enregistrés chez une large population de sujets avec un TSA. »

Structure : Inserm

Nom du projet : Genetic and functional study of CNTNAP2/Caspr2 in Autism Spectrum Disorders.
Nature de la demande : Demande initiale de financement d’un programme de recherche collaboratif.
Présentation : « Des anomalies du gène CNTNAP2, codant pour la protéine d’adhésion Caspr2, ont été caractérisées dans un large spectre de troubles neurodéveloppementaux incluant les troubles du spectre de l’autisme (ASD), mais leur conséquences fonctionnelles restent inconnues. Caspr2 a originellement été identifié comme une protéine très enrichie au niveau des Nœuds de Ranvier dans les fibres myélinisées. Son rôle dans l’organisation de ces structures a été bien caractérisé, mais ses fonctions neurodéveloppementales ont jusqu’alors été peu étudiées. Nos objectifs principaux sont de définir les fonctions moléculaires et cellulaires de Caspr2 au cours du développement neuronal et d’évaluer l’impact sur ces fonctions des mutations faux-sens du gène CNTNAP2 identifiées chez des patients ASD, en essayant de déterminer le pathogénicité de nouvelles mutations. »

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche