Romina Ravelomihary,
le partage, une conviction profonde

Education - Madagascar

Des principes, des convictions et l’envie d’améliorer les choses dans son pays, voilà qui pourrait résumer Romina Ravelomihary.

Depuis son entrée chez Orange Madagascar, il y a sept ans, Romina, 31 ans, s’est toujours intéressée aux actions de mécénat et a fortiori au bénévolat. « Depuis toute petite, je me sens privilégiée par rapport aux autres Malgaches, car j’ai eu la chance d’étudier. Cela me pousse à partager mes connaissances. J’ai très vite participé à diverses actions, en étant par exemple enseignante bénévole à l’orphelinat de Betikara, à Ankadivato un quartier du centre-ville de la capitale, Antananarivo », explique la jeune femme.

D’abord attachée commerciale, puis formatrice coach au sein de l’école de commerce Orange School, et désormais responsable du service qualité et expérience client, Romina Ravelomihary a toujours trouvé le temps de s’investir. « Je suis très sociable, et le bénévolat me permet de rencontrer des personnes extraordinaires, de m’épanouir en aidant des jeunes à s’en sortir. Je ressens une certaine fierté à contribuer au développement de mon pays », précise la salariée.

 

"Il s’agit de permettre à 241 élèves de disposer de conditions d’étude convenables"

Dès 2009, à travers son entreprise, elle s’investit au sein de l’association Coup de Pouce et participe au chantier d’un hall d’exposition à Ambatolampy, à 70 kilomètres au sud de la capitale, qui accueille les oeuvres de jeunes défavorisés. Actuellement, avec le Lions Club, elle contribue à la construction de salles de classe à Ambohitrimo Ambohimanga, à 20 kilomètres au nord d’Antananarivo. « Il s’agit de permettre à 241 élèves de disposer de conditions d’étude convenables. Or, leur école ne possède qu’une seule salle de classe. Nous avons organisé une Course de Solidarité pour récolter des fonds et acheter les briques et la toiture. Le chantier devrait démarrer le 15 août et durer trois à quatre mois. En amont, nous avons déjà commencé à creuser un puits pour alimenter l’école en eau. »

Au sein de son département, Romina Ravelomihary dirige une équipe de huit personnes. Comme elle, d’autres salariés d’Orange Madagascar s’investissent dans le bénévolat, mais les engagements restent timides. Notamment en raison de la crise politico-économique locale. Depuis 2006, la filiale malgache d’Orange mène des actions de mécénat et soutient divers projets, comme la création de l’association Orange Solidarité Madagascar, il y a deux ans. Reste à convaincre d’autres collègues de s’impliquer.

Portrait réalisé par Coraline Bertrand