Sarah Toumi : "il y a beaucoup d’espoir"

Candidate au prix Women for change 2013, Sarah Toumi était présente au Women’s Forum à Deauville les 14, 15 et 16 octobre derniers à l’occasion de l’édition 2015. Avec elle, nous avons fait le point sur les activités de Dream in Tunisia, son association, et sur son entreprise sociale, Acacias for All.
 
Sara Toumi Women for change 2013 village Orange
 
Quels sont vos projets avec la Fondation Orange ?
 
Nous avons été mis en contact grâce à Orange Tunisie. Nous avons commencé à travailler ensemble en 2013, sur le projet village Orange, à Bir Salah, pour améliorer ses infrastructures : une école, un dispensaire, un point d’eau. Nous avons mis un an à mettre en oeuvre le projet car il a fallu faire preuve de pédagogie sur les objectifs et aussi former les gens. Il a été inauguré au mois de mai 2014.
 
Quels ont été les bénéfices pour les habitants de Bir Salah, et notamment pour les femmes ?
 
Les infrastructures pédagogiques ont largement évolué. L’école était vieille de 50 ans, elle est beaucoup plus moderne maintenant. Nous avons également construit un club des jeunes pour favoriser l’éducation, avec deux programmes spécifiques :

  • un programme préscolaire, dont c’est la deuxième rentrée et qui emploie 2 personnes pour gérer deux classes : une pour les enfants de 4 ans et les préparer pour l’école maternelle (qui ne dure qu’un an en Tunisie). Une autre pour des enfants de 5 ans, que l’école maternelle ne peut pas accueillir par manque de place, mais qui font exactement la même chose qu’à l’école.
    Pour les 2 classes, les enfants ont accès à une salle de jeux, une salle de musique, ils ont des cours de hip-hop, de karaté, d’arts plastiques, ils ont des activités de tissage, poterie, mosaïques, etc.
  • le programme "afterschool", dont c’est la première rentrée. Il s’agit d’accueillir les enfants après l’école pour les accompagner dans leur devoir en mathématiques, en anglais et en arabe etc. Mais aussi de les initier à d’autres domaines, comme le théâtre.

 
Pour les femmes, nous avons mis en place des actions bien spécifiques dans le village. Par exemple il n’y avait pas de sage-femme. Maintenant, il y en a une qui vient deux fois par semaine, ainsi qu’un gynécologue, avec un bureau attitré. Le village a été équipé avec du matériel nécessaire pour réaliser des échographies.
Nous avons également créé un club des femmes pour organiser des ateliers de couture ou de tissage. Cela leur permet de lancer une activité pour créer de la valeur. Elles ont par exemple reçu une gosse commande de t-shirts pour un festival dans le sud de la France. En parallèle, elles confectionnent des tenues traditionnelles avec un véritable savoir-faire. Elles vont d’ailleurs exposer leurs créations en Europe, lors de différents festivals, et elles ont été sollicitées par la COP21.

Sarah Toumi, ici lors du Women’s Forum 2015 (à gauche), développe au sein du Village Orange à Bir Salah des ateliers de couture et de tissage pour les femmes.

Sarah Toumi Women for change 2013
atelier tissage village orange tunisie
atelier couture village orange tunisie

 
Pouvez-vous nous parler de votre entreprise sociale Acacias for All ?
 
Il s’agit de lutter contre la désertification avec un cycle de reforestation. Aujourd’hui, le but est de planter 50 000 arbres d’ici la fin de l’année. Plusieurs petits programmes contribuent au projet. Par exemple, 30 000 arbres vont être plantés dans une zone forestière, en partenariat avec l’Office des Forêts et la ville d’El Hencha (près de Sfax, à 3 km de Birsalah). 500m2 vont être aménagés en face du collège de la ville avec un espace pédagogique pour sensibiliser les élèves à la protection de l’environnement. Et chaque week-end, des activités sont organisées pour planter des arbres ou les entretenir. 2500m2 vont également être confiés à 12 agricultrices, qui seront formées par un ingénieur agronome tous les 2 mois. Au bout de cette formation, elle seront agricultrices biologiques et diplômées. Enfin, 4 français en service civique vont les accompagner à partir de janvier 2016 dans la création d’une activité d’épicerie fine pour faire connaitre et transmettre leur savoir-faire.

 
Comment peut-on faire pour soutenir et aider votre association ?
 
Avec le soutien du Women’s WorldWide Web, nous avons lancé une campagne de crowdfunding pour financer les plantations.
Nous disposons aussi d’une chambre d’hôte dans le village, dans lesquelles les gens peuvent se reposer pour 50 dinars la nuit. Cet argent sert ensuite à développer le projet. Enfin, nous organisations tous les 2-3 mois des chantiers solidaires de 20 à 30 personnes. Toutes ces personnes nous permettent de faire vivre Acacias for all et de le faire avancer.

Des images d’actions de reforestation menées pour le projet Acacias for All.

village orangre arbre Acacias for all Sarah Toumi
Sarah Toumi arbre reforestation
agricultrice village orange Acacias for all

 
La Tunisie était la délégation officielle au Women’s Forum. Le quartet du dialogue national tunisien a reçu le Prix Nobel de la Paix et Khedija El Madani est a remporté le prix des internautes Women for Change 2015. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
 
Cela montre que la Tunisie est sur la bonne voie. Nous commençons à nous relever de la dépression suite au printemps arabe en 2012. Il y a eu 6 mois d’euphorie puis une violente crise.Aujourd’hui, il y a une phase de stabilisation, le pays remonte la pente grâce au travail important de la société civile. Bien sûr, il y a encore beaucoup d’injustices sociales entre toutes les régions du pays, mais tout cela montre qu’il y a beaucoup d’espoir.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche