Sylla Aminata, une vie dédiée aux orphelins

Créatrice de l’orphelinat « Dimakhané », Sylla Aminata œuvre au quotidien pour les orphelins de Guinée. Aujourd’hui, elle s’occupe d’une cinquantaine d’enfants avec le soutien de la Fondation Orange Guinée.
 
Mme Sylla Aminata est née en Guinée Conakry, dans les années 1950. Abandonnée par son mari alors qu’elle est enceinte de son premier enfant, elle se retrouve livrée à elle-même. Obligée de se rendre seule à l’hôpital Ignace Deen de Conakry, elle accouche dans le taxi. L’accouchement fut tellement difficile que Sylla Aminata resta dans le coma pendant presque un mois.

Malgré toute la détermination du personnel soignant, Sylla Aminata a perdu l’usage de ses jambes et en partie de sa vue. Pendant 4 ans, elle fût soignée à l’hôpital Ignace Deen. C’est lorsqu’une femme croisée à l’hôpital lui laissa son bébé dans ses bras, que Sylla Aminata décida de dédier sa vie aux enfants abandonnés.
Très vite, elle recueille plusieurs enfants et crée, avec le soutien de nombreuses ONG, l’orphelinat « Dimakhané », qui signifie « Enfants abandonnés » en soussou, l’une des langues nationales du pays. Si elle a connu des moments très durs (6 enfants dont elle s’occupaient sont morts) Sylla connaît tous les jours des moments de bonheurs.

Sylla Aminata Guinée Fondation Orange vie orphelins

Aujourd’hui, son foyer compte près de 47 enfants, dont la plupart sont scolarisés dans des écoles privées voisines. Les organisations humanitaires évoluant dans le pays, et parfois le gouvernement, lui apportent de l’aide.
La Fondation Orange Guinée a tenu à rendre hommage à cette femme rencontrée lors de la semaine de la Solidarité en 2015 et à travers sa personne, fêter la femme en Guinée.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche