Témoignage d'Anne-Françoise Chivot-Gain, bénévole de l'association Graine de Bitume

Salariée d’Orange, j’ai passé 2 mois comme bénévole chez Graines de Bitume fin 2007 dans le cadre d’un "congé sabbatique". Un pur hasard m’avait mis en contact avec cette ONG, et j’ai finalement découvert que Graine de Bitume est partenaire de la Fondation Orange.
A mon retour en Europe, j’ai eu envie de contacter Anne Pawloff qui est responsable du Développement et coordination Afrique à la Fondation Orange pour lui dire une seule chose : " Bravo pour vos choix et ceux d’Orange Madagascar : vous soutenez un programme discret mais très efficace"

Lundi 7h….une rue des quartiers bas de Tananarive … Felana, petite fille toute fine, tambourine au lourd portail de fer d’une maison .. un jeune garçon vient lui ouvrir …

Au fond de la  cours une grande demeure : portes et fenêtres sont grand ouverts et une vingtaine d’enfants s’affaire sous le regard bienveillant d’une dame qui fait le ménage.

Felana se dirige vers un grand meuble garni de casiers marqués de prénoms : elle en sort une brosse à dent, un gobelet cabossé et un immense peigne rose et édenté …Puis debout devant un grand lavoir elle commence sa toilette.

Felana  fait partie de la centaine d’enfants des rues qui chaque jour sont accueillis par l’ONG Graines de Bitume dans ses 2 centres au cœur de la ville de Tananarive. Les enfants sont encouragés à poursuivre ou reprendre l’école, qui à Madagascar se déroule sur une demi-journée . L’autre demi- journée ils  viennent chez Graines.

 

Comme la plupart des enfants, Felana est souvent pressée d’arriver au centre : les centres de Graines sont un havre de paix pour ces enfants qui vivent par ailleurs dans des conditions extrêmement précaires.  

Vers 8 heures,  la petite dizaine d’adultes qui s’occupe des enfants arrive et les activités  commencent :

§ Cours d’éducation et discussion de groupe  

§ Remise à niveau scolaire

§ Et vers 11H30 distribution d’un repas -  pour beaucoup d’enfants  ce sera le seul repas de la journée, puis départ pour l’école et arrivée des autres enfants 

 

Sur les photos, Felana et ses camarades sont de jolis enfants tout minces et souriants à qui l’on donne en général plusieurs années de moins que leur âge véritable. La malnutrition ralentit la croissance, et pour les filles, ne pas grandir trop vite c’est aussi peut être un moyen de se protéger.

L’objectif de l’association n’est pas de faire des enfants qu’elle accueille des « enfants modèles » mais de donner à chacun dignité et espoir. Pari certainement  réussi car tous les étrangers à l’association qui viennent chez Graines sont frappés par la joie et l’humour des enfants ! Les blessures sont bien sûr là , réelles et profondes, mais les enfants y font face avec grande fierté aidés par un personnel malgache très professionnel et impliqué. 

 

Partager cet article

 

1 commentaire

jeudi 25 novembre 2010 16:53 par soda

Très interessée par votre association, car je connais Madagascar et j'y ai des amis de tous niveaux social. Merci de me tenir au courant d'éventuelles actions de bénévolets en 2011.

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche