Women’s Forum 2013, des nouvelles de Maria Raharinarivonirina

Le 16 octobre 2013, Maître Maria Raharinarivonirina, Présidente de l’Association SOS Villages d’Enfants Madagascar, remporte le prix Women for Change grâce au vote en ligne sur le site de la Fondation Orange. Elle a ainsi obtenu 25.000 euros pour réaliser le projet « 6 maisons des femmes ». En février 2014, la convention a été signée avec la Fondation Orange représentée par Michel Barré, Directeur Général d’Orange Madagascar et Josie Randriambeloma, Présidente d’Orange Solidarité Madagascar et Maître Maria Raharinarivonirina qui marque le début des activités.

Josie Randriambeloma Maria Raharinarivonirina Michel Barre Josie Randriambeloma - Maria Raharinarivonirina - Michel Barre

"Ces femmes vont devenir des moteurs de changement pour leur famille et leur communauté"Maria Raharinarivonirina

Le lancement du projet s’est tenu à Ambovombe le 25 mars en présence des représentants des 6 maisons des femmes et de Maître Maria Raharinarivonirina et de Josie Randriambeloma. Inauguration des maisons construites et remise des matériels (ordinateurs, téléphone portables, etc) du projet étaient au programme durant ce lancement.

Accès à l’éducation et à des formations

A terme, la qualité de vie de 810 femmes bénéficiaires du projet sera améliorée. La mise en place des activités multisectorielles dans ses maisons donne accès à une éducation fondamentale ; à l’alphabétisation, à la formation en économie domestique et à l’accès à l’information. L’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul a démarré depuis le mois d’août 2014. L’animation des classes d’alphabétisation est assurée par le personnel éducatif. Une dizaine de femmes par site se familiarisent aux rudiments de l’informatique.

acces a l'informatique Les femmes se familiarisent avec l’informatique

Les bénéficiaires ont une autonomie socioéconomique durable par la mise en place des unités de production familiales et des ateliers de production commune. À Ampanihy par exemple, un atelier de tissage de tapis mohair est opérationnel depuis le mois d’Octobre.

A Ambovombe, un programme de production et de vente de nattes, de chapeaux de paille, d’ornementations domestiques est installé. Le travail est partagé suivant les spécialités de chaque membre, le tressage se fait en commun. Leur objectif est la mise en place d’un capital financier commun, dont le but dans un premier temps est de pouvoir renforcer davantage les activités de production et rendre le groupement autonome dans son fonctionnement.

Production et vente de nattes à Ambovombe Production et vente de nattes à Ambovombe

Parallèlement, toute la communauté est sensibilisée aux droits des femmes. Les autorités locales, en partenariat avec d’autres ONG œuvrant pour la promotion des femmes prennent la parole pour parler de la protection de l’enfant et des droits fondamentaux des femmes.

Ainsi, le projet « Maison des Femmes » de Maria Raharinarivonirina contribue à l’autonomie et à l’intégration dans la société, de ces femmes, autrefois exclues. Elles participent désormais au développement de la communauté dans son ensemble.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche