A Madagascar, aide aux victimes d'Haruna

Le 22 février 2013 aux environs de six heures du matin, le cyclone Haruna s’est abattu sur le sud-ouest de Madagascar. Les services de météorologie ont mesuré des rafales allant jusqu’à 200 km/h. Celles-ci étaient accompagnées d’importantes précipitations. Sur les plages, la hauteur des vagues a atteint 6m. Haruna a quitté la grande île le 24 février en se transformant en tempête tropicale.

Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) coordonne les opérations d’urgence, établit le bilan général et met en œuvre le programme d’aide aux sinistrés. Au 4 mars, il fait état de 26 morts, 16 disparus, 127 blessés et plus de 40 000 sinistrés. Les dégâts sont importants avec 16 000 cases détruites ou endommagées, écoles et bâtiments administratifs ont aussi été impactés. 7 390 ha de rizières et 6 401 ha de cultures sont inondés.

Se souciant du bien-être de la population malgache, l’association Orange Solidarité Madagascar avec l’appui de la Fondation Orange, apporte sa part d’aide humanitaire aux victimes de Haruna.

Les 6 et 7 mars, 30 tonnes de riz, 2 tonnes de sucre et 100 cartons de savon ont été distribués aux sinistrés par l’intermédiaire du BNGRC local.

Pour participer à la réhabilitation des écoles et des centres de santé endommagés, Orange Solidarité Madagascar prévoit de remettre au BNGRC à la fin du mois de mars, 20 tonnes de ciment, 50 fers de 8cm, 2000 feuilles de tôle et 100 000 briques.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche