à l'occasion de la Journée Mondiale de l'autisme, la Fondation Orange revient sur ses vingt ans d'engagement à cette cause

Pascale PaturleDepuis vingt ans, aux côtés des parents, des professionnels de santé et des chercheurs, la Fondation Orange finance de multiples projets sur l’autisme. Pascale Paturle, responsable Mécénat santé Handicap nous parle de cet engagement :

Emmanuelle Zoll : En cette année 2012, l’Autisme a été déclaré « Grande Cause Nationale » par le Premier Ministre François Fillon. Cette reconnaissance des pouvoirs publics arrive-t-elle après un long parcours d’engagement de la Fondation Orange pour cette cause ?

Pascale Paturle : En effet, la Fondation Orange est engagée depuis plus de 20 ans pour la cause de l’Autisme. C’est en 1991, quatre ans après sa création, que la Fondation, qui s’appelait alors Fondation France Télécom a décidé d’un mécénat de soutien aux associations de parents d’enfants autistes afin d’amener les pouvoirs publics à reconnaître ce handicap qui, il faut bien le dire, n’intéressait pas grand monde à l’époque. Il s’agissait d’un sujet difficile, mais en tant qu’entreprise de télécommunication, France Télécom a voulu se tourner vers ceux qui paraissaient les plus éloignés de la communication, avec une réelle volonté de soutenir les familles et les associations.

EZ : Les salariés du groupe Orange-France télécom ont-ils été impliqués dans cet engagement ?

PP : Ils ont été impliqués dès le début avec la création d’une association, VA « Volontaires pour les personnes avec autisme », qui a permis d’associer les salariés à cette démarche solidaire. L’association VA existe, elle aussi, depuis 20 ans. Des salariés bénévoles donnent de leur temps libre pour partager des activités de loisir avec des personnes autistes. Elle apporte aussi une aide financière à la famille pour leur permettre d’envoyer leur enfant en séjour vacances dans une structure adaptée.
Les salariés ont aussi la possibilité de parrainer des associations dans le cadre des appels à projets .

 

EZ : Comment s’organise le soutien de la Fondation Orange, de façon concrète ?

PP : Chaque année la Fondation Orange lance des appels à projets thématiques, en lien avec les attentes des familles et des associations, la Recherche scientifique, l’équipement des structures d’accueil, la formation des professionnels et l’accès aux loisirs et à la culture. Nous soutenons aussi les grands colloques nationaux qui permettent la diffusion des dernières connaissance sur l’autisme.
Tous les ans nous étudions entre 200 et 250 projets. En 20 ans nous en avons soutenu plus de 1 800.
La sélection est réalisée par un comité d’experts composé de professionnels de l’Autisme et de représentants d’associations de parents. Le principal critère est de permettre aux personnes autistes de toujours mieux s’intégrer dans la société et l’amélioration de leur qualité de vie.
Les projets sont très variés, du financement d’un mur d’escalade qui sert de support pour des activités psychomotrices, à l’attribution de bourses de Recherche, en passant par l’achat d’une serre pour développer des activités de maraîchage.

EZ : Qu’en est-il du soutien à la Recherche ?

PP : Le soutien de la Fondation Orange a permis des découvertes importantes dans le domaine de la Génétique et a permis à des laboratoires comme celui de Thomas Bourgeron à l’Institut Pasteur d’identifier les premières mutations génétiques associées à l’autisme. Différentes équipes de l’INSERM ont pu avancer dans leur travaux et participer à des groupes de recherches internationaux.
Au niveau de l’imagerie médicale la Fondation a permis des avancées dans la connaissance de la perception visuelle et auditive des personnes avec autisme.

EZ : Quelles sont les actions au niveau International,

PP : En Belgique, la filiale du Groupe a financé un site internet, « Participate ! », qui donne aux parents toutes les ressources nécessaires à partir du moment où ils apprennent le diagnostique de l’autisme. En Espagne, la Fondation soutient le développement d’outils numériques pour faciliter la communication.
Nous soutenons des projets dans 14 pays.

EZ : Au delà de l’aide financière, la Fondation Orange a-t-elle pu apporter d’autres soutiens déterminants ?

PP : Le soutien de la Fondation Orange a été décisif dans la reconnaissance de ce handicap, par la sensibilisation des professionnels de santé et du grand public. L’État a reconnu l’Autisme comme handicap en 1995. De plus la validation de la Fondation Orange est aujourd’hui un gage de qualité pour certains projets.
De 2001 à 2005 La Fondation Orange a permis l’organisation des Journées Nationales de l’Autisme qui réunissaient des associations comme Sésame Autisme et Autisme France. Ces journées dont l’objectif était la médiatisation de ce handicap ainsi que la levée de fonds, ont mobilisé toutes les Directions Régionales de l’Entreprise.
En 2004, l’opération a reçu le label » Cause d’Intérêt Général » par décision de Jean Pierre Raffarin, Premier Ministre à l’époque.
En 2005, la Fondation Orange a contribué au financement et à la diffusion de recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostique de l’autisme auprès des acteurs de Santé.
L’attribution du label Grande Cause Nationale est un évènement important mais pas un aboutissement. Il reste toujours beaucoup à faire et nous poursuivons cet engagement…..

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche