Ciné-ma différence : la dernière séance à Montpellier

Cette opération, qui existe déjà dans certaines grandes villes, permet à des personnes en situation de handicap (autisme, polyhandicap, ...) d’êtres accueillies dans certains cinémas et de pouvoir ainsi assister à une séance de cinéma tout à fait normalement.

Dans le cadre du soutien de la Fondation Orange auprès de l’Association Ciné-ma différence, il a été proposé aux salariés du Groupe Orange de devenir bénévole pour accueillir du public un dimanche par mois au cinéma Nestor Burma de Montpellier (Celleneuve).

La première séance a eu lieu le dimanche 18 mars et la dernière ce dimanche 1er juillet, avec naturellement d’autres bénévoles venus d’horizons différents.

Quelques témoignages de bénévoles :
Brigitte, beaucoup d’émotions car plusieurs enfants et parents nous ont manifesté leur plaisir, pour moi un sentiment de satisfaction, je dirai même de fierté d’avoir pu contribué à ce plaisir donné et d’émotions partagées avec les autres bénévoles : un retour immédiat sur un investissement personnel minime ! donc, une envie de re-commencer.

Gladys Navez, dans un écrin où les lumières déclinent lentement, où le son est volontairement tamisé, les petits explorateurs ont découvert le 18 mars, la 1ère de ciné-ma différence avec la projection du film de Walt Disney les AristochatsCe fut une grande performance qui s’est renouvelée à chaque fois : la salle est comble, les spectateurs enthousiastes.
Les bénévoles sont ravis, vêtus d’un gilet jaune fluo et munis chacun de leur lampe de poche, l’œil reste vigilant et le sourire est rassurant.
Enfin, l’inquiétude du tout début s’est envolée, le film peut commencer !
Fiers de ce 1er succès, l’aventure continue le mois suivant, le 29 avril avec le film Pirate de Caraïbes puis le fameux Marsupilami le 3 juin. Vient ensuite pour le 4ème rendez-vous du 1 juillet et le dernier de la saison un film à l’affiche Madagascar 3.
Une grande réussite à chaque fois, tous sont contents de leur après-midi. Les petits explorateurs ont toujours été au rendez-vous très nombreux ; le ciné c’est tout d’abord pour eux !
L’expérience est significative, pour Elodie, étudiante en psycho et accompagnatrice pour la 1ère fois le 1er juillet : Comment aborder la pratique ? C’est ainsi qu’Elodie s’est tout naturellement proposée de garder 2 fois par semaine un enfant autiste de 4 ans. Cela a permis à la maman de faire autre chose et ainsi de pouvoir reprendre confiance en elle, de gagner en assurance.
Par exemple, elle n’osait pas auparavant accompagner seule son enfant au tram. Elodie a fait
le trajet avec eux, et maintenant, la maman, plus confiante voyage seule avec son enfant !

Rendez-vous est pris en septembre prochain pour de nouvelles séances !

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche