Coup de cœur 2012 de la Fondation Orange pour Emel Mathlouthi

Le 28 janvier 2013, c’était pour Emel Mathlouthi, sa toute première fois sur la scène mythique de La Cigale. Emel, chanteuse tunisienne, soutenue par la Fondation Orange, a su nous faire partager un grand moment d’émotion, entourée de ses six musiciens.

Emel Mathlouthi Depuis 25 ans, la Fondation Orange s’est engagée en faveur du rayonnement de la musique et du chant. Elle soutient la musique vocale dans les répertoires jazz et classique et s’ouvre à de nouveaux horizons avec les musiques du monde. Elle contribue aussi à la reconnaissance de jeunes talents.

C’est lors du festival Babel Med à Marseille en mars 2012, que l’équipe de la Fondation Orange a découvert Emel, jeune chanteuse tunisienne engagée, dénommée « la voix de Jasmin ». Coup de cœur, coup de foudre artistique immédiat de la Fondation Orange pour cette artiste à la voix si pure et si puissante et ses compositions poétiques. Suite au grand succès de sa performance, dès lors, elle sera programmée par les grands festivals de la musique du monde tels « Le Nour Festival de Londres », « Les Suds à Arles »…

A sa demande, la Fondation a soutenu en 2012 une série de quatre concerts dans son pays en Tunisie et lui a proposé de chanter trois de ses compositions, extraites de son premier album studio, Kelmti Horra, signifiant en arabe « Ma parole est libre », lors de la Nuit de la Voix au Grand Rex, le 14 janvier 2013.

Emel Mathlouthi à la 21e Nuit de la Voix de la Fondation Orange

Quinze jours plus tard, nous la retrouvons à la Cigale avec une salle comble, pour un concert de plus de deux heures, accompagnée de ses six musiciens. Elle nous propose un répertoire très large allant de la musique orientale aux chants rocks électro, en passant par une reprise mélodique de l’Alléluia de Léonard Cohen et ce, dans un registre trilingue arabe, français et anglais.

Emel Mathlouthi et son violoniste Zied Zouari à la Cigale

Emel, vous chantez la liberté qui vous est chère, « Kelmti Horra/Ma parole est libre » grâce à votre père qui vous a fait aimer la liberté et vous trouvez votre force et votre puissance dans les racines du terroir tunisien de votre mère. Vous voire danser, tourbillonner au son de l’archet agile de votre jeune et impressionnant violoniste fut un régal.
Non seulement vous avez enchanté, envouté votre public mais vous avez réussi à faire danser ce millier de spectateurs d’origine très diverses, multi ethnique et inter générationnel.

Combien nous sommes heureux, comme vous le dîtes dans votre chanson « Ça suffit , que vous ayez décidé de ne pas mourir sur les bancs de l’université de Tunis en prépa Maths-Physique-Informatique », afin de pouvoir exprimer vos sentiments que vous savez si bien nous faire partager.

Emel Mathlouthi, diront certains « c’est la rage dans un écrin de velours, c’est la grâce au service de la résistance », mais elle restera pour le peuple tunisien « la voix de jasmin », la voix envoûtante du Printemps arabe avec son chant « Ma lkit ».
Emel, jeune talent soutenue par la Fondation Orange, à tout juste 30 ans, est devenue une très, très grande artiste et comme certains le soulignent déjà « une jeune diva du Moyen Orient ».

 

Partager cet article

 

1 commentaire

jeudi 31 janvier 2013 14:29 par http://www.blogfondation.orange.com/2013/01/30/coup-de-coeur-2012-de-la-fondation-orange-pour-emel-mathlouthi/#more-4901

une artiste extraordinaire, touchante, gracieuse... ; Viv Emel !

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche