Inauguration du dispositif Docteur Souris à l’IHOP

Pour la première fois en France, un établissement hospitalier équipe chaque chambre de ses jeunes patients d’un ordinateur portable disposant d’un accès sécurisé à Internet et d’un portail de propositions ludoéducatives.

Grâce au dispositif Docteur Souris, soutenu par la Fondation Orange, l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique (IHOP) de Lyon offre gratuitement ce nouveau service à ses patients.

L1C1

une première en France

Si le dispositif Docteur Souris déployé à l’IHOP n’est pas le plus grand par le nombre d’ordinateurs (54) mis en œuvre - à la Timone à Marseille ou au CHRU de Montpellier entre 150 et 200 ordinateurs fonctionnent chaque jour - celui de l’IHOP est une première avec les caractéristiques suivantes :

  • chaque chambre de l’établissement dispose d’un ordinateur portable disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7,
  • l’accès à Internet est sécurisé avec un même profil Internet pour l’ensemble des chambres. Ce profil pourra dans un deuxième temps être plus ouvert si nécessaire,
  • le dispositif comporte 70 ordinateurs portables avec webcams intégrées, dont certains sont dans des salles de jeux ou à l’accueil,
  • l’association assure un service de maintenance hebdomadaire pour garantir la qualité de service en continu,
  • les enfants peuvent communiquer avec leur parents et amis avec les logiciels qu’ils connaissent (Skype, Facebook...), se distraire en regardant des films, en jouant, en écoutant leur musique sur Youtube... ou en faisant des recherches pour leurs devoirs scolaires ou en se connectant sur le site de leur collège,
  • l’usage du système est gratuit pour les patients et pour l’IHOP.
    Son coût de revient moyen journalier (1€ par chambre) est financé par la Fondation Orange et par 14 LIONS clubs de la région lyonnaise qui se sont engagés à soutenir l’Association pendant les 3 prochaines années.

L’institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique de Lyon

Depuis 2008, l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique (IHOP) accueille, à Lyon dans le 8e arrondissement, les enfants et adolescents atteints de cancers et d’hémopathies malignes et non malignes. Cet institut est né de la réunion de deux services du Centre Léon Bérard (CLB) et des Hospices Civils de Lyon (HCL). L’IHOP propose tous les traitements des cancers et hémopathies malignes et non malignes de l’enfant et de l’adolescent. Le regroupement des patients et des compétences des professionnels issus des deux plus grands services de cancérologie et d’hématologie pédiatriques de Rhône-Alpes donne à cet établissement la dimension équivalente aux plus grands centres européens et nord-américains.

L’IHOP dispose de 54 lits et places et regroupe 150 professionnels des HCL et du CLB : médecins, infirmiers, aides-soignants, infirmiers de recherche clinique, techniciens de recherche clinique, psychologues, secrétaires, diététiciens, kinésithérapeutes, assistantes sociales, éducateurs, agents de service hospitalier, agents administratif, techniques et logistiques… Ces spécialistes prennent en charge les enfants et adolescents, et leurs proches. 250 nouveaux jeunes patients sont accueillis chaque année dans cet établissement conçu pour eux.

La vie quotidienne à l’hôpital

Les jeunes peuvent poursuivre leur scolarité (primaire, collège, lycée) au sein de l’hôpital dans le cadre d’une école développant une pédagogie individualisée.

Parallèlement, des actions culturelles et de loisirs leur sont proposées par l’hôpital ou par des associations qui travaillent en collaboration étroite avec les équipes médicales et soignantes. Deux espaces de loisirs, l’un pour les enfants, l’autre pour les adolescents, sont construits dans le cadre de l’IHOP. Leurs aménagements et équipements ont fait l’objet d’une réflexion approfondie à laquelle sont associés les enfants et adolescents. Ces aménagements sont rendus possibles grâce aux financements de nombreuses associations.

« Quand on se retrouve dans une chambre pendant trois mois, il est fondamental d’avoir des accès avec l’extérieur, explique le Professeur Yves Bertrand, pédiatre hématologue de l’IHOP.

C’est important que malgré la maladie, les enfants ne soient pas coupés du monde dans lequel ils vivent et qu’ils puissent bénéficier des mêmes atouts, voire même de plus, que ceux qui sont dehors ».

« Quand j’ai l’ordinateur, ça va bien. Je peux faire des jeux et je ne m’ennuie pas », raconte Antonin. « Je reste en contact avec mes camarades qui m’envoient des messages de soutien, je me sens moins seule », poursuit une jeune patiente de l’IHOP.

L’Association Docteur Souris fête son dixième anniversaire à l’occasion de l’inauguration de son dispositif à l’IHOP et publie les résultats d’une étude sur l’accès à l’Internet pour les jeunes patients en France.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche