l’énergie solaire au service de la santé et de l’éducation au Niger

Combiner innovation technologiques, développement durable et améliorations des conditions de vie des populations : voilà ce qui pourrait résumer les projets de l’ONG ODD Takriss soutenue par la Fondation Orange au Niger.

Le partenariat a débuté en 2010 avec le lancement du pilote, à l’échelle de tout le groupe Orange, du Projet Oryx. Les stations solaires ORYX, développées selon un concept technique simple et efficace, sont destinées à alimenter des stations de téléphones mobiles à un coût réduit et tout en préservant l’environnement. Certains sites solaires produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment, il a été imaginé que cette énergie, plutôt que de rester inutilisée, pourrait alimenter une école ou une structure sanitaire à proximité, dans l’optique d’un soutien au développement local.
C’est ainsi que s’est mis en place le projet « équipement de la case de santé de Karazomé », un petit village de la région de Maradi (centre sud du Niger). Cette phase pilote a notamment permis l’électrification de la case de santé, la construction d’un point d’eau et de latrines, la fourniture de matériel médical et l’achat d’un réfrigérateur solaire pour conserver les vaccins. Le nombre de patients traités est alors passé de 75 en 2009 à 1115 patients dès les 5 premiers mois de 2010. Du point de vue de la couverture sanitaire dans le village de Karazomé et environnants, l’appui du projet a contribué à faire passer le taux de la couverture sanitaire de 20% en 2009 (avant appui) à 68.27% en 2011. Le taux de la couverture vaccinale des enfants de 0-11 mois et des femmes enceintes est passé de 42,46% en 2009 à 89,22 % en 2011.

Face à des résultats aussi encourageants, le partenariat entre ODD Takriss et la Fondation Orange a été reconduit l’année suivante dans le but de transformer la case de santé de Karazomé en Centre de Santé Intégré, afin d’améliorer significativement les conditions de santé. La case de santé, qui n’était composée que de trois petites pièces, a vu sa taille doubler grâce à la construction d’un deuxième local en matériaux définitifs en face du premier, lequel abritera le bloc curatif.

Parallèlement, la réussite de ce programme a encouragé la Fondation Orange à soutenir la mise en œuvre du projet « Electrification et équipement de deux écoles et de deux cases de santé » en 2011 : c’est ainsi que les régions de Dosso, Maradi et Agadez ont bénéficié de cette deuxième phase Oryx, dont l’école primaire Soucoucoutane à Dosso, l’école primaire de Gougaram à Agadez, et les cases de santé de Amataltal et Baoudéta peulh. Grâce à l’électrification de l’école, les élèves ont désormais la possibilité d’étudier et de faire leurs devoirs le soir. Le même projet a également été reconduit en 2012 dans les régions de Dosso, Maradi et Agadez.

Ce sont donc au total six centres de santé et quatre écoles qui ont été électrifiés et équipés dans le cadre du projet Oryx. Le bilan global ayant été jugé très positif, la Fondation Orange et la Fondation Orange au Niger ont lancé en 2012 un grand programme consistant à renforcer les réalisations du projet dans les écoles et les cases de santé concernées (réhabilitation des infrastructure, assainissement, équipement, construction de point d’eau…). Pour chaque projet, le soutien et l’implication des populations concernée a été un acteur clé de réussite.