2ème journée internationale des filles : la Fondation Orange soutient Plan France dans sa lutte contre les mariages précoces

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation « Because I am a girl », ce soutien prend deux formes :

visuel_plan_garcon_Pierre_Anthony_Allard_300Plan France a développé une application Facebook présentant une photo de classe sur laquelle toutes les petites filles ont disparu car victimes de mariages précoces. Chaque internaute est invité à se mobiliser et liker la photo pour faire revenir symboliquement les filles sur les bancs de l’école. A chaque clic d’internaute, la Fondation Orange reversera 1 euros pour soutenir un projet en faveur des filles.
Cette application est en place sur la page Facebook de Plan France jusqu’au 11 octobre 2013.

Le 9 octobre, Christine Albanel, directrice exécute du groupe Orange en charge de la RSE et vice-présidente de la Fondation Orange, participe au débat organisé à l’assemblée nationale en présentant les actions menées en Afrique par la Fondation pour l’éducation des filles en 2012/2013.

Le soutien de la Fondation Orange s’inscrit dans la longue tradition d’engagement de la Fondation aux côtés des femmes et des filles, dans tous les pays où elle agit.

En 2012, les projets soutenus par la Fondation ont notamment permis à 16 000 filles d’être scolarisées, à 6000 femmes de bénéficier d’une formation professionnelle, et à plus de 80 000 mères et enfants d’être accompagnés par des programmes de santé maternelle et infantile.

visuel_education_filles_magnum_photos_susan_meiselas_700

Par exemple :

En Ouganda : améliorer les conditions de vie et de santé des femmes ayant un accès limité aux soins médicaux, avec le projet “Medical Aid Films” : une série de films sur la prévention du cancer du col de l’utérus sera diffusée de façon expérimentale en Ouganda. Ces vidéos seront ensuite distribuées dans d’autres pays d’Afrique.

Au Sénégal : la fondation Sonatel d’Orange et l’USAID (Agence Américaine pour le Développement International) offrent un soutien financier à près de 900 collégiennes et lycéennes. Une centaine de collèges ont été équipés en matériel informatique et connexions internet.

A Madagascar, le projet “Unité Mobile 4AWOMAN” de la Fondation Akbaraly à Madagascar est un système de télédétection et de télétransmission mobile pour dépister et diagnostiquer les cancers gynécologiques et mammaires. Il s’adresse aux femmes vivant dans les villages ruraux enclavés et les périphéries urbaines de la région Haute-Matsiatra.

Sur l’Ile Maurice : la Mauritius Telecom Foundation a entrepris de créer des crèches pour permettre aux femmes à très faibles revenus de travailler. Aujourd’hui, il y a 10 crèches sur l’île. Les familles éligibles pour ces crèches sont ceux ayant un revenu de moins de 150€ par an. Les enfants sont gardés de 3 mois à 3 ans.

Au Mali : en partenariat avec le Secours Populaire Français, alphabétisation de 540 femmes et formation professionnelle en comptabilité-gestion de 1600 femmes.

En Côte d’Ivoire, à Madagascar, en Tunisie et au Cameroun, les « projets Villages » de la Fondation Orange, consistent à équiper un village de 3 infrastructures de base : un centre de santé, une école, un point d’eau. La Fondation entend ainsi créer un environnement propice à l’éducation et l’émancipation des filles (souvent éloignées de l’école car chargées de parcourir plusieurs kilomètres pour aller chercher de l’eau). Un projet village au Cameroun est actuellement en cours avec Plan France et Plan Cameroun, dans le village de Bonépoupa.

En ce moment même, le Prix « women for change » créé en 2013 en partenariat avec le Women’s Forum et le magazine Marie-Claire permet à des femmes exceptionnelles du continent africain de développer leurs projets en faveur des femmes et des filles. Deux aides de 25 000 euros seront remises lors du Women’s Forum à Deauville, du 16 au 18 octobre.

La Fondation Orange soutient également le programme de bourses de la cité universitaire de Paris et permet à des étudiantes en provenance de pays africains de venir faire leurs études supérieures en France.

L’investissement dans l’éducation et la santé des femmes et des filles est l’un des axes majeurs de la Fondation. Convaincue que les femmes sont les clés du développement à long terme, elle s’engage pour l’émancipation et la promotion des femmes dans l’économie et la société au travers de nombreux projets qui leur sont consacrés.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche