la Fondation Orange-Côte d’Ivoire Télécom engagée auprès des malvoyants

Actions mises en oeuvre
Améliorer les conditions de vie de l’INIPA
En 2007, la Fondation a financé l’acquisition d’un car de ramassage scolaire, de 50 lits superposés en vue d’accroître la capacité d‘accueil de l’INIPA, de 100 matelas une place, d’une chaîne hi-fi pour la bibliothèque sonore et de matériel didactique.

Encourager et soutenir la chorale de l’INIPA
En 2008, la Fondation a encouragé et financé la production de la première oeuvre musicale de la chorale de l’INIPA. Ayant entendu les pensionnaires entamer des chants de bienvenue, les respon¬sables de la Fondation ont proposé au directeur de l’association de créer une chorale. Ils ont financé la production d’une oeuvre discographique, qui a permis aux participants de révéler leur talent, de se faire connaître et de valoriser l’Institut.

Favoriser l’apprentissage du braille
En 2009, pour permettre à l’ensemble des pensionnaires de l’Institut de se familiariser avec les nouvelles techniques d’apprentissage du braille, la Fondation a offert une imprimante adaptée afin d’optimiser le décodage des textes et devoirs des pensionnaires lors des examens.

Résultats
Aujourd’hui, grâce à cette prise en charge importante de la Fondation, l’INIPA contribue activement à réduire les préjugés des populations africaines à l’égard des personnes handicapées en général et des aveugles en particulier.

témoignage
« Cela faisait longtemps que nous souhaitions améliorer les conditions d’études et de travail des pensionnaires. Ces personnes ne demandent qu’à s’intégrer pour ne plus être vues comme d’éternels parasites sociaux. La solution ne se trouvait pas du côté des financements de l’Etat, puisqu’ils s’amenuisent au fil des années. Il nous fallait chercher des partenaires privés sensibles à la cause des non-voyants. Grâce aux actions de la Fondation, l’Institut connaît à nou- veau des jours fastes. Les conditions de vie dans les dortoirs se sont considérablement améliorées. Les parents et les pensionnaires sont ravis de travailler avec un matériel didactique qu’ils ne pouvaient auparavant se procurer, car on ne le trouve pas sur le marché national. Les déplacements à l’extérieur sont devenus plus aisés. Les membres de la chorale se font appeler « les stars de l’INIPA » : ils ont pris de l’assurance. Notre performance au niveau de la transcription des textes en braille s’est accrue, cela nous fait gagner en temps et en efficacité. La joie de vivre renaît chez nos enfants. Un grand merci à la Fondation pour tout cela. »
Anzoumana POKOU, Directeur de l’Institut National Ivoirien pour la Promotion des Aveugles