La Fondation Orange et l’aide à la scolarisation des jeunes filles de Yélimané (Mali)

Salarié d’Orange, je parrainais à titre personnel l’association « Le club des citoyens du Monde » depuis quelques années. Aujourd’hui, je la parraine avec la Fondation Orange.

Cette association, dépend du Collège Paul Eluard de Montreuil.
Montreuil est une ville de la banlieue parisienne qui compte une importante et active population de migrants de la région de Yélimané au Mali.
L’association travaille depuis de nombreuses années dans deux directions complémentaires et qui me tiennent à cœur : ouvrir les collégiens à d’autres cultures et aux sujets du développement, d’une part, et aider à la scolarisation des jeunes filles à Yélimané d’autre part.

Cette association promeut donc à la fois les échanges entre les collégiens et les collégiennes de Montreuil et Yélimané et recueille, par des actions de solidarité, les moyens nécessaires à la scolarisation des filles à Yélimané.

Le parrainage de la Fondation Orange permettra cette année, avec l’équipe pédagogique sur place, d’aller plus loin. En effet, ce soutien au projet « éducation des filles à Yélimané » va permettre de favoriser la scolarisation et le maintien de 108 jeunes filles à l’école en leur apportant des fournitures scolaires et des manuels.
L’association participera et bénéficiera également de ce que l’on pourrait appeler une « capitalisation des bonnes pratiques ».

Le texte qui suit a été rédigé par une des membres actifs de l’association à son retour de Yélimané.

Le cercle de Yélimané, l’équivalent de notre département, regroupe de nombreux villages dans la région de Kayes à l’ouest du Mali.
Sept écoles fondamentales de premier cycle dépendent du cercle de Yélimané, équivalentes de notre école primaire, la scolarité y dure 6 ans.
Une seule école fondamentale de deuxième cycle, équivalent du collège, existe à Yélimané et regroupe 310 élèves dont 98 jeunes filles.
La scolarisation en deuxième cycle est en augmentation depuis quelques années.

Le 2° cycle de l’école fondamentale, équivalent malien du collège français, reçoit donc pour une durée de trois ans, des enfants venant de 7 écoles primaires rurales autour de Yélimané.
Yélimané (environ 2000 habitants) est le chef-lieu du cercle.
L’équipe pédagogique malienne choisit chaque année une fille par école de premier cycle qui sera parrainée durant trois ans. Ce choix se porte sur des jeunes filles méritantes obtenant de bons résultats et défavorisées (critères cependant difficiles à apprécier au niveau local).
Le parrainage consiste aider ces 21 jeunes filles en matériel scolaire de base, tel que stylos, cahiers, matériel de mathématiques …).

Ce choix repose sur le fait que les filles sont moins nombreuses que les garçons à commencer le deuxième cycle.
Durant les 3 années, elles quittent davantage l’école que les garçons et en dernière année, il reste environ une fille pour 4 garçons. En 9° année les jeunes ont souvent entre 16 et 19 ans et beaucoup de filles doivent se marier ou aider la famille. Le parrainage de celles-ci tente donc de motiver les familles pour qu’elles laissent leurs filles poursuivre des études.

Le Club Citoyens du Monde du collège Paul Eluard de Montreuil est pris en charge par trois professeurs du collège, dont une retraitée.

Depuis 1997, ce club a pour but principal de permettre aux jeunes du collège de s’ouvrir à d’autres cultures, de réfléchir aux rapports Nord-Sud et aux problèmes de développement et d’exercer leur solidarité.

Le Club Citoyens du Monde mène de nombreuses actions dans le collège et dans le quartier pour faire connaître ses activités et obtenir le soutien des autres élèves du collège, des parents et des habitants de ce quartier du Bas Montreuil. Depuis l’année 2000, le club a obtenu le statut d’appariement de la part du Ministère de l’Education Nationale.

La Fondation Orange a décidé cette année de parrainer les activités du club dans son action d’aide à la scolarisation des filles à Yélimané, commencée en 1997, en attribuant une aide de 3000 euros.

Depuis le début des activités du Club, le nombre de filles scolarisées a sensiblement augmenté. Ce parrainage reçoit le soutien de l’équipe des conseillers pédagogiques locaux et des élus du cercle. Il bénéficie ainsi d’une certaine reconnaissance qui permet de sensibiliser les familles. Notre partenariat avec l’Association des Femmes Maliennes de Montreuil et avec l’Association pour le développement du Cercle de Yélimané-France (ADECYF) composée de migrants de Montreuil nous a parfois permis d’éviter un mariage prématuré à des jeunes filles désireuses de poursuivre des études.

En 2009-2010, l’Ecole fondamentale de Yélimané compte 310 élèves au total dont 98 filles et 212 garçons.
En 7° année les filles sont au nombre de 48 : 25 en 7°A1 et 23 en 7° A2.
En 8° année, elles ne sont plus que 30 : 17 en 8°A1 et 13 en 8° A2.
En 9° année, il ne reste que 20 jeunes filles, 10 en 9°A1 et 10 en 9° A2.

La directrice de l’école et l’équipe pédagogique se sont organisées en "coopérative scolaire" avec un trésorier et un secrétaire afin de gérer les dons reçus de Montreuil et maintenant de la Fondation Orange.
Une autre partie de l’argent reçu sert à alimenter une coopérative de matériel scolaire. Un accord a été passé avec un marchand de Yélimané qui vend "en gros" à l’Ecole le matériel scolaire (cahiers, stylos …), matériel qui est revendu à prix d’achat aux élèves de l’Ecole.

La coopérative consent quelques petits prêts à court terme à des familles pour des besoins scolaires.

Le reste des dons, une faible somme en général, est utilisé selon les besoins prioritaires de l’équipe pédagogique (manuels scolaires, matériel sportif …).

Deux professeurs du Collège Paul Eluard à Montreuil, responsables du Club Citoyens du Monde, se sont rendus à Yélimané, Région de Kayes au Mali et en reviennent depuis peu.

Le but de ce séjour était à la fois d’avancer dans des projets pédagogiques menés dans les deux pays, et de réfléchir avec l’équipe pédagogique et les jeunes filles de l’école à la répartition de la subvention de 3.050, 00 euros octroyée par la Fondation Orange pour le parrainage des filles.

Au niveau pédagogique, nous travaillons de chaque côté à l’élaboration et l’édition d’un "Livre pour deux mains" en collaboration avec la Bibliothèque Municipale de Montreuil et Bibliothèque Sans Frontières. Chaque jeune réalisera en France et au Mali, avec l’aide de dessinateurs, une planche de bande dessinée sur le thème de la famille. En fin d’année ces travaux seront regroupés dans un livre commun.

Les élèves mènent également un travail à partir des photos scannées de leurs correspondants maliens ou montreuillois. Cette activité se terminera par l’élaboration de pochoirs en trois couleurs, à la fois sur papier et sous forme de fresque murale dans les deux établissements.
Notre séjour nous a permis de travailler avec les élèves et de bien avancer dans ces projets.

 

Partager cet article

 

1 commentaire

vendredi 16 avril 2010 13:54 par Daniel Durand

Nous serions intéressés par votre expérience ! Daniel Durand Registre des Citoyens du Monde

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche