Les projets Villages : où en sommes-nous ?

La Fondation Orange est convaincue que le numérique représente un levier de développement permettant d’imaginer des solidarités nouvelles et innovantes dans tous les pays. Mais le numérique ne résout pas tout. En Afrique de nombreuses personnes ont besoin d’une aide d’une autre nature pour accéder à l’éducation de base. C’est pourquoi la Fondation poursuit ses engagements sur le terrain : installer des puits, des écoles, des centres de santé dans des villages, c’est le principe des Villages Orange. Ainsi un Village peut satisfaire les besoins fondamentaux et permettre aux enfants - notamment aux filles chargées de la corvée d’eau - d’aller à l’école.

La Fondation Orange met en place le projet "Villages" dans 10 pays

IMG_7650

A l’horizon 2015, l’objectif est que les villages les plus démunis disposent d’une école, d’un centre de santé et d’un point d’eau, dans tous les pays en développement où le Groupe Orange est implanté pour un développement durable et une autonomisation des habitants.

Si la base est unique, chaque Village est différent. En effet, l’infrastructure s’adapte à chacune des régions et de leurs spécificités, comme les ressources naturelles permettant un revenu économique stable.

L’inauguration prochaine du village de Bir Salah en Tunisie est pour nous l’occasion de faire le bilan des projets villages mis en place précédemment.

L’année 2013 a vu naître de nombreux villages.

A Madagascar, sept villages ont vu le jour : Manakanda, Ambalavao, Mandromondromitra, Ampasimaneva, Anjanadoria, Ampahitra et Ambatomanjaka.

A titre d’exemple, le village Ampahitra, dans la région d’Alaotra Mangoro, fut rénové en partenariat avec l’Association des Volontaires pour le Développement et la Protection de l’Environnement de Madagascar (AVDPEM) ; le village dispose d’une école primaire de 3 classes, d’un système d’irrigation en eau potable plus efficace et plusieurs maçons ont bénéficié d’une formation leur permettant d’aménager des latrines et des puits aux normes de construction.

Le village Ampahitra fut inauguré le 29 septembre 2013 et à présent, 2 588 habitants bénéficient de l’eau potable du village et 200 enfants de l’école.

Dans la région d’Itasy, c’est la commune d’Ambatomanjaka qui a bénéficié du projet Village. En partenariat avec l’association Fandrosoana, le système d’eau potable a été réhabilité et 20 nouvelles fontaines ont été aménagées.

En Côte d’Ivoire, cinq villages ont vu le jour en 2012, que deviennent-ils ?

Chaque village à dorénavant un accès à l’eau potable grâce à la mise en place de pompes et d’un comité de gestion de ces pompes opérationnelles.

IMG_3900

Le centre de santé du village de M’Brago a enregistré plus de 1 500 consultations et 6 naissances en 2012. L’école a également accueillie 164 nouveaux inscrits.

Le village de Mangbébly quant à lui enregistre 35 naissances, plus de 500 consultations au centre de santé et 155 inscrits à l’école.

A Nerkéné, l’école du village a admis 151 écoliers de plus et le centre de santé a donné plus de 400 consultations.

Le village de M’lankouassikro a pu inscrire 120 élèves de plus et le centre de santé du village a enregistré plus de 350 consultations et 20 naissances.

L’école d’Ahokoi a quant à elle accueillie 167 élèves de plus, elle a donc besoin de classes supplémentaires. Le centre de santé a réalisé plus de 250 consultations et répertorié 6 naissances.

En 2013, 18 infrastructures étaient en cours de réalisation, avec en tout :

  • 36 salles de classes à construire ou à réhabiliter
  • 6 cantines à construire et à équiper
  • 48 latrines à construire
  • 6 centres de santé
  • 6 forages à réaliser
  • 12 logements à construire ou à réhabiliter pour le corps enseignant et médical
  • 35 000 bénéficiaires minimum
IMG_4002

 

Six villages seront entièrement réhabilités, avec chacun leurs problématiques :

Kamélé, dont le centre de santé le plus proche se situe à 12km et dont l’alerte a été donnée contre les contaminations aux maladies hydriques, largement répandues au sein du village. Les aménagements bénéficieront également aux 8 autres villages environnants.

Les habitants de Gbangbo N’dakro n’avait accès à un centre de santé qu’à 10km du village ; les 3 500 habitants du village et ceux des 5 autres villages alentours bénéficient à présent d’une infrastructure de qualité.

A Wendênê, les 2 800 habitants n’ont plus à parcourir les 14km qui les séparaient du centre de santé le plus proche, il en est de même pour les 8 villages adjacents.

Le village de Nangakaha enregistrait auparavant le taux d’accouchement à domicile le plus élevé du district sanitaire de Korhogo, aujourd’hui la population n’a plus à parcourir les 10km qui la séparait du centre de santé le plus proche. Les 4 500 habitants du villages, ainsi que ceux des 5 villages environnants profitent à présent des nouvelles infrastructures mises en place.

A Koro, il était difficile pour les habitants ne possédant pas d’ânes de s’approvisionner en eau. Le centre de santé le plus proche étant à 25km, il leur était également difficile d’accéder à des soins d’urgence. A présent, les 3 000 habitants du village et ceux des 4 villages alentours, bénéficient d’installations salubres.

Pour l’année 2014, 15 nouveaux projets sont en cours d’analyse ; l’accent sera mis sur la poursuite des actions de solidarité ainsi que sur l’accès à la culture, à la santé et à l’éducation (particulièrement pour les femmes et les enfants).

Le village de Bonepoupa, au Cameroun, a été inauguré le 16 avril 2014. Grâce à la participation de Plan France, 2 salles de classes ont été réhabilitées, 4 nouvelles salles de classes ont vu le jour, ainsi que de nouvelles latrines, un logement pour le directeur de l’école, 2 puits et une extension du centre de santé. Les 3 000 habitants du villages jouissent à présent d’infrastructures de qualité.

IMG_7671

A compter du mois de juin 2014, le village de Gojo Gojo, au Niger, bénéficiera de l’aide de la Fondation Orange et de l’Organisation pour un Développement Durable, ONG ODDlTakriss.

Dans quelque semaines, les 5 271 habitants du village, et ceux des villages alentours, pourront profiter d’un centre de santé intégré de type 1, de six nouvelles salles de classe entièrement équipées et d’une mini adduction d’eau potable.

Ainsi, à partir du mois de juin 2014, chacun bénéficiera :

  • d’un nouveau centre de santé équipé et animé par un personnel formé
  • de meilleures conditions d’enseignement et d’apprentissage
  • d’eau potable à moindre coût

De conditions de vie considérablement améliorées.

En Arménie, depuis le mois de mars 2014, la Fondation Orange et l’ONG Shen, mettent en place des actions afin de rénover le village d’Hartavan. La réhabilitation de ce village, situé en plein cœur de l’Arménie, a pour objectif d’assurer le développement d’activités économiques viables et d’améliorer les infrastructures d’éducation et de santé.

C’est pourquoi, une coopérative de lait est actuellement en construction, les systèmes d’irrigation sont en cours de rénovation, il en est de même pour l’école maternelle et l’école primaire. Il est également prévu de développer, à l’école, des activités culturelles tel qu’un club de chant et de danse. Les capacités du centre de santé seront également renforcées, afin d’accueillir et soigner au mieux les habitants du village et de ceux des villages environnants.

A travers ces différentes actions, la Fondation Orange confirme son ambition de rendre accessible l’éducation au plus grand nombre, tout en s’adaptant à la réalité locale.

 

Partager cet article

 

1 commentaire

jeudi 5 juin 2014 17:36 par keita

c'est avec une grande fierté de voir tout ce que la Fondation Orange subventionne comme projets dans le monde, et je suis particulièrement touchée car étant Africaine salariée du Groupe et présidente d'une association qui intervient au Sénégal, en casamance auprés des populations démunies ,et d'un orphelinat, Un grand bravo à Orange !

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche