Offrir son temps en mécénat de compétences

Depuis 2010, la Fondation Orange propose aux salariés du Groupe France Télécom - Orange d’être mis à disposition d’association. Cette offre de mécénat de compétences permet aux salariés d’apporter aux associations leurs savoirs et leurs connaissances.

Claude LaurendeauAprès plus de 35 ans au sein du Groupe, Claude Laurendeau a fait le choix, en début d’année, de bénéficier du Temps Partiel Sénior (TPS). Il a profité de cette nouvelle étape de sa vie professionnelle pour valoriser son expérience à la Croix-Rouge française via le mécénat de compétences.

Pourquoi avez-vous choisi le Temps Partiel Sénior ?
Bien que l’entreprise m’apportât beaucoup de satisfaction, je devais envisager ma retraite et le Temps Partiel Séniors était un moyen de quitter en douceur le monde professionnel.

Comment avez-vous bénéficié d’un mécénat de compétences ?
A Tours, grâce à la Fondation Orange, je participais bénévolement, dans le cadre d’Orange Solidarité Numérique, aux formations informatiques mises en place depuis deux ans.
A l’occasion d’un colloque à Rouen, un dirigeant de la Fondation m’a parlé du mécénat de compétences, assez méconnu dans l’entreprise. Je me suis rendu sur le site de la Fondation où j’ai répondu à l’appel à candidature de la Croix-Rouge. Après accord de mon manager, j’ai signé mon contrat de mécénat avec la Croix-Rouge et mon contrat sénior à temps partiel avec mon correspondant ressources humaines.

Pouvez-vous nous décrire votre activité au sein de la Croix-Rouge ? Que vous apporte cette nouvelle expérience ?
J’ai été recruté par la Délégation départementale Indre-et-Loire de la Croix-Rouge pour assister les unités locales dans la modernisation de la distribution de l’aide alimentaire. Cela se traduit par l’utilisation d’un outil informatique nommé « Aïda ».
J’ai trois missions principales : résoudre les problèmes techniques, étape incontournable, former les bénévoles à l’utilisation de l’outil, et enfin initialiser et soutenir les épiceries sociales et points de distribution sur le département.

Quels conseils donneriez-vous aux collaborateurs qui désireraient effectuer un mécénat de compétences dans le cadre d’un TPS ?
Avant les conseils, j’insisterai sur quelques prérequis :
Le premier est d’avoir la fibre du bénévolat. Il faut savoir donner de son temps sans attendre forcement un retour.
Le deuxième est de savoir communiquer, d’aimer le contact sans relation de hiérarchie, sans rapport pécuniaire. La population avec laquelle on travaille est essentiellement constituée de bénévoles et le dialogue est très différent.

On ne doit pas faire du mécénat par obligation et il ne faut pas trop s’appuyer sur l’entreprise. Un conseil tout de même : être assez autonome dans la recherche de l’association, le mieux étant d’y être déjà acteur.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche