réaliser un mécénat de compétences, une transition "en douceur" pour Arlette

Avec le Temps Partiel Séniors mis en place au sein du Groupe France Télécom Orange, il est possible de réaliser un mécénat de compétences dans une association soutenue par la Fondation Orange.

Arlette Darbas, qui était chargée de communication au sein de l’Unité d’Intervention de Midi-Pyrénées, a choisi de réaliser un mécénat auprès de l’Union Nationale des Secouristes et Sauveteurs Poste et France Télécom à Toulouse (UNASS).

A travers ces quelques lignes, Arlette revient sur cette transition en douceur ...

Passer brutalement d’une vie professionnelle très active au farniente m’inquiétait un peu. Des journées bien remplies et une vie à 100 à l’heure… et voilà que le temps de la retraite pointe son nez, il faut s’y préparer et pas question de s’engourdir.

Le mécénat de compétence m’a permis de partir en douceur, « tout en étant sans y être » : je fais toujours partie des salariés, tout en m’éloignant de mes activités pour passer à autre chose et enfin partir définitivement.

Ce choix s’est fait très naturellement au profit de l’UNASS pour laquelle je suis bénévole depuis presque 40 ans. C’est l’association pour laquelle j’ai travaillé le plus et qui m’a rendu le plus de satisfactions. C’est aussi pour moi une façon de la remercier en la mettant en avant par ce projet solidaire.

Formatrice de secourisme depuis bientôt 30 ans, j’ai choisi d’offrir mes compétences au milieu carcéral. Ma mission consiste à dispenser des cours de secourismes de premier niveau aux détenus de la maison d’arrêt de Seysses. Une activité qui s’inscrit dans leur cursus de réinsertion. Mon rôle, outre celui de dispenser des cours et d’apporter des connaissances à cette population, consiste à développer un sentiment de solidarité, de considération et de valorisation de soi.

Alors, mécénat ou pas mécénat ?

Ce que j’ai envie de dire à celles et ceux qui se posent cette question, c’est : FONCEZ SANS HESITATION ! La vie professionnelle arrive un jour à son terme, il faut savoir la quitter et si vous avez l’âme solidaire, c’est le moment de vous lancer (ou de continuer).

La démarche est simple, il suffit d’être motivé.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche