Autisme et numérique : quel bilan 5 ans après ?

Pour favoriser l’inclusion des personnes avec autisme, nous avons initié en 2012 un programme expérimental de déploiement numérique auprès des structures d’accueil et des familles. Le but était d’utiliser les tablettes comme outil pédagogique grâce à leur ergonomie et leur adaptabilité. Depuis plus de 5 ans maintenant, nous développons ces projets numériques partout en France. Aujourd’hui, nous comptons 300 établissements soutenus et accompagnés par nos équipes en régions.
Après 5 ans, il est l’heure du bilan !

Nous avons fait appel au cabinet d’études KIMSO, pour évaluer l’impact social de notre programme. L’étude a été réalisée auprès de 87 établissements sur l’usage de la tablette par les bénéficiaires, les familles et les professionnels des structures.

« J’arrive mieux à comprendre ses émotions, la façon dont il se sent… »

L’étude a permis de vérifier les effets observés par les personnels de structure. L’usage des tablettes a en effet de nombreux bénéfices sur les personnes avec autisme. Il développe l’autonomie en passant par l’imitation de séquences chronométrées avec des tâches plus ou moins complexes comme se brosser les dents, traverser la rue ou encore faire les courses.
L’usage des tablettes vient parfois en complément d’outils plus traditionnels tels que les classeurs PECS. Une éducatrice précise même qu’« un résident qui ne verbalisait rien, commence à dire quelques mots sur l’application Letmetalk. La voix neutre facilite leur compréhension et leur expression ».

Dans 42% des établissements, les familles deviennent parties prenantes du projet et financent leur tablette

La tablette est une opportunité pour construire un projet numérique entre les familles et l’établissement. Par son usage récréatif, il est un outil d’apaisement des relations familiales et contribue aussi à des moments d’échanges entre la famille et l’établissement. Un psychologue nous raconte qu’il « …a montré aux parents les vidéos de C. en train d’utiliser la tablette, de répéter les mots. Ils étaient super contents. Ça permet aux parents le week-end de le faire travailler sur les mêmes choses, ça fait le lien. »

Les outils numériques ont également des effets bénéfiques sur les professionnels.
47% des établissements identifient un apport en termes de développement des pratiques interprofessionnelles. Les équipes travaillent ensemble, réservent des temps d’échanges sur les bonnes pratiques, co-construisent ensemble des ateliers pédagogiques autour de cet outil devenu indispensable.

 

Etude d’impact social du programme « Autisme et Numérique »

 

 

L’étude a également été l’opportunité de dégager les besoins et les difficultés des structures et des familles à mettre en place un projet pédagogique autour du Numérique. Ainsi nous avons pu établir quelques recommandations :

  • Commencer petit

    L’utilisation de la tablette comme outil pédagogique est relativement récent et n’est pas déployé partout. Il faut avant tout appréhender l’usage de la tablette avec une phase expérimentale, acquérir deux-trois tablettes et organiser des sessions de travail collaboratives. Le but est d’échanger sur les bonnes pratiques et de construire un projet pédagogique solide.

  • Bien identifier et maitriser les risques

    Les enfants ont besoin d’un encadrement pour ne pas inciter à un usage excessif et uniquement récréatif. Il est important de réserver des moments bien définis d’utilisation de l’outil. Ces moments sont importants pour que chacun puisse utiliser la tablette et éviter des jalousies entre les enfants.

  • S’appuyer sur les projets individuels

    Il faut adapter la tablette aux capacités de la personne avec autisme. L’avantage du numérique est la personnalisation de la configuration, le choix des applications, la complexité des exercices éducatifs… Par exemple, le niveau de représentation et d’abstraction peut changer d’un enfant à un autre (il peut comprendre un message avec des photos mais pas avec des dessins).

  • Ne pas attendre d’effet magique

    Ces effets sont très bénéfiques mais ce n’est pas la solution absolue. C’est un renforçateur mais le plus important reste la relation humaine.

  • Prévoir la gestion de la maintenance

    Les tablettes numériques sont des outils performants mais il est nécessaire d’effectuer des mises à jour, bien former le personnel des structures d’accueil, et parfois réparer les dysfonctionnements.

  • Porter attention à la gouvernance et aux temps d’échanges

    Le projet doit surtout être porté par toute une équipe pour que le projet puisse perdurer. Réserver des temps d’échange est primordial pour construire ensemble un projet pérenne.

 

Comment mener ce type de projet ?

Selon l’étude, un projet doit prévoir entre 2 à 3 ans pour un déploiement complet de l’utilisation de la tablette.

Conception du projet (6 à 12 mois)

  • Se documenter, observer et participer au RAN (Réseau Autisme Numérique).
  • Tester les tablettes, appréhender l’outil et échanger avec les professionnels.
  • Trouver des financements

Préparation du projet (6 mois)

  • Définition du périmètre du projet et des rôles des membres
  • Rédaction de documents de cadrage
  • Formation des équipes à l’usage des tablettes
  • Configuration, choix des applications, prise en main de l’outil
  • Implication des familles
  • Acheter le matériel

Déploiement expérimental (6 mois)

  • Test des applications
  • Mise en place des groupes de travail pour le suivi
  • Identification des profils et des applications à garder ou à écarter
  • Échanges des bonnes pratiques et partage des expériences
  • Suite du projet
  • Envoi du bilan à 1 an

Déploiement complet (1 an)

  • Réajustement du projet
  • Déploiement du programme
  • Partage d’expérience
  • Nouveau bilan

 

Partager cet article

 

3 commentaires

lundi 19 novembre 2018 16:48 par LADEVEZE Catherine

Nous pouvons aussi témoigner que des bénévoles de l’association VA - Volontaires pour les personnes avec Autisme font profiter à la personne autiste qu’ils accompagnent les bienfaits de l’utilisation d’une tablette numérique. La tablette est un outil très motivant pour le bénévole et la personne autiste accompagnée Elle permet d’améliorer considérablement la qualité de vie de la personne autiste, de faciliter la communication et la relation avec le bénévole et ses proches, de développer les apprentissages cognitifs, éducatifs et scolaires avec l’aide de professionnels, de généraliser des apprentissages grâce à une utilisation dans différents endroits et contextes, et de favoriser l’autonomie dans les loisirs-jeux et des ateliers numériques.

lundi 19 novembre 2018 23:09 par Bernard Aline

Les élèves de ma classe ULIS ont pu bénéficier du financement des tablettes par la Fondation Orange. Elles servent tous les jours pour des apprentissages, du travail en autonomie, de la communication, ou des moments de plaisir. Ce projet est vraiment une réussite. Un énorme merci pour cela !

mercredi 12 décembre 2018 03:49 par Traoré Moussa

On nais vraiment ravie de c'est tablette en Afrique précisément en guinée sil y'a une possibilités d'augmentés sa nous feras plaisir .moi je suis l'un des formateur sur les tablette ?

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche