Challenge international des FabLabs Solidaires : des trophées pas comme les autres

Les trophées qui ont été remis aux 3 équipes gagnantes du challenge 2018/2019 ont été réalisés par le FabLab Solidaire de Roubaix. Leur design exprime la prise de conscience des déchets produits par les fablabs et autres ateliers de fabrication, numérique ou non : résidus d’impressions 3D, de découpes laser ou des ratés. Pour illustrer le thème de cette année, le développement durable, quoi de mieux que des trophées faits avec des déchets recyclés ?

Des trophées créés par notre FabLab Solidaire de Roubaix

« La Condition Publique, au cœur du Pile, quartier populaire de Roubaix, c’est à la fois un lieu culturel majeur dans un site remarquable du patrimoine industriel et un tiers lieux qui héberge une communauté d’acteurs, issus de l’innovation sociale, de l’insertion et du secteur artistique et culturel. Nous accompagnons son fablab depuis 2017 dans le cadre de notre programme « Fablab Solidaire ». C’est un outil de formation et de création multi-facettes : ateliers d’insertion, éducation créative pour les écoles, à la disposition des designers et artistes… Une coopérative de jeunes en insertion et d’habitants du quartier (la CAPE) est installée dans la Condition Publique. Accompagnés par des animateurs spécialisés, les jeunes mettent en commun leurs compétences pour développer des projets à vocation sociale, environnementale, créative et des micro-activités économiques. Le Fablab y est l’outil de référence au service de tous : impression 3D, découpe laser, découpe vinyle… » Explique Thierry Mbaye, animateur du FabLab.

Des trophées créés à partir de chutes de matériaux

Ensemble Thierry et les jeunes de la CAPE ont imaginé et produit les trophées du challenge international de la Fondation Orange. leur concept pose la question de savoir si nos déchets ne peuvent pas aussi être considérés comme des traces tangibles de nos démarches expérimentales, et recyclés plus systématiquement ? Si on les encapsule sous forme de phrases, comme dans ces trophées, c’est symboliquement la trace de cette intelligence collective qui est collectée.

Ils expliquent : « Nous stockons toute cette matière première dans l’objectif de les revaloriser en produisant de nouveaux objets. La Ville de Roubaix s’inscrit dans cette dynamique « Zéro déchets » à laquelle nous participons. »
Ainsi, les trophées-contenants, sortes de capsules temporelles renferment les chutes de matériaux mises en forme par les jeunes de la Cape avec différentes techniques (broyées, fondues, redécoupées au laser…). Les trophées ont été réalisés avec des techniques mixtes (impression 3D, découpe et gravure laser, sublimation, sérigraphie...).

La production des trophées s’est déroulée en deux temps associant à chaque fois les membres de la CAPE : un atelier de conception au mois de décembre et un atelier de fabrication, pendant une journée de janvier. Nous remercions les jeunes qui ont participé à ce projet : Virginie Hennebert, Clément Hennebert, Marian Louis et Ilham Benkhelifa.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche