Drépanocytose : accompagnement et prise en charge

En République Démocratique du Congo, 2% des nouveau-nés naissent drépanocytaires. 3 sur 4 n’atteignent pas l’âge de 5 ans. A cela s’ajoutent l’exclusion, les mères rejetées socialement, les coûts médicaux et le manque de formation du personnel de santé.

Depuis plus de 10 ans, l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) et le Centre Congolais de Culture, de Formation et de Développement (CECFOR) sont engagés dans l’amélioration de la prise en charge de la maladie. Il mène des actions auprès des enfants drépanocytaires en appuyant leur prise en charge dès la naissance et des femmes enceintes pour les accompagner au mieux en les sensibilisant et en dépistant leurs nouveau-nés.
La majorité des couples ne se savent pas porteur du gène et nombreux risquent de donner naissance à un enfant drépanocytaire.

Grâce à notre soutien en 2017-2018, le programme va améliorer la prise en charge médicale des enfants drépanocytaires (<5ans) dès leur naissance dans les centres de santé : en commençant par la mise en place d’un dépistage des enfants à la naissance, la formation du personnel de santé à la prise en charge des drépanocytaires, l’accompagnement des parents dans le suivi au quotidien et l’appui en médicaments et vaccins.
Second objectif : mieux accompagner les femmes enceintes dès les consultations prénatales jusqu’à la naissance en les sensibilisant sur la maladie et en dépistant leur nouveau-né.

Le programme se déroule dans plusieurs villes de la République Démocratique du Congo : Kinshasa, Lubumbashi, Mbuji-Mayi, Kisantu, Matadi, Boma et Mbandaka, Kisangani.