Ils n’ont pas eu tort de parier sur la vendeuse de charbon que je suis !

« La Fondation Orange m’a fait confiance en m’accueillant dans la Maison Digitale. Je veux leur montrer qu’ils n’ont pas eu tort de parier sur la vendeuse de charbon que je suis ». Yvette Ezozi, vendeuse de charbon au Cameroun est sur le point d’ouvrir son restaurant africain. Elle nous raconte son parcours.

 

 

Yvette a 43 ans, c’est grâce à la vente du bois de chauffage et de charbon qu’elle subvient aux besoins de sa famille. Elle nous explique comment elle en est arrivée là : « Je suis tombée enceinte à l’âge de 14 ans, j’ai interrompu mes études, et me suis lancée dans le petit commerce pour élever seule mon enfant ».

Il y a quelques mois, elle a dû quitter son emploi de gérante de boissons, pour s’occuper de son petit-fils, et pour que sa fille puisse continuer ses études supérieures. « Pour ne pas rester les bras croisés, j’ai commencé à vendre le bois et le charbon devant la maison. »
Yvette suit une formation deux fois par semaine à la Maison Digitale de Bertoua, depuis déjà plusieurs mois, et c’est une vraie révélation pour cette femme qui a toujours eu envie d’entreprendre.

Très motivée, elle fait partie des 20 femmes qui restent sur 90 au départ. Pendant sa formation à la Maison Digitale, elle a appris à gérer un commerce, et a décidé de présenter un projet de restaurant. « Un jour, le formateur nous a fait savoir que vous devions chacune monter un projet que nous souhaitions réaliser, et que le meilleur sera retenu » raconte-t-elle, et de poursuivre « j’ai présenté un projet d’ouverture d’un restaurant dans lequel on préparerait des plats au feu de bois, ou charbon, adaptés aux besoins des clients. Quelques jours plus tard j’ai appris que c’est mon projet qui a été choisi, c’était une réelle joie. »

En complément de sa formation dans notre Maison Digitale, nous aidons Yvette à réaliser son projet avec notre Coup de Cœur au Féminin, une aide de 3 millions de cfa (4570 euros).

Yvette ne compte pas s’arrêter là et rêve de pouvoir ouvrir toute une chaine de restaurants à travers le Cameroun.

 

Partager cet article

 

1 commentaire

samedi 16 décembre 2017 16:45 par Sroh Nadege

Je tiens à féliciter l'initiative de la fondation orange Côte d'ivoire, celle d'accompagner les femmes et leur permettre d’émerger ; et de réaliser leur rêves.Je suis moi même chef d'entreprise et nous pilotons beaucoup d'association de femmes ; exerçant dans la production ou la commercialisation de produits vivriers et autres produits agro -alimentaire ; et qui sont encore dans l'informel. Nous rencontrons et collaborons chaque jour avec de braves femmes qui font face à beaucoup de difficultés ;qui n'arrivent pas à émerger faute de moyens financiers ou autres mais qui se battent au quotidien pour un mieux être ;et qui participent à leur humble niveau au développement économique et à la stabilité de plusieurs familles. Aider une femme à émerger,c'est favoriser ; le développement d'une nation ;et je tiens à saluer cette initiative de la fondation orange ; c'est vraiment formidable. J'aimerais que plus de femmes y aient accès ;surtout dans les zones rurales de la Côte d'Ivoire. Bonne continuation à la maison digitale !

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche