#Imake4mycity : le projet Clean-Up se concrétise !

Lors du challenge des FabLabs Solidaires, en avril 2016, l’équipe du FabLab Artilect Toulouse avait été récompensée pour son projet, Clean-Up. Quelques mois après, un prototype du robot dépollueur a été présenté à la presse.
 
robot toulouse clean up
 
Toulouse Clean-Up prend de l’ampleur. Après plusieurs mois de travail, un prototype fonctionnel a été présenté à la presse dans la grande halle du FabLab Solidaire toulousain Artilect vendredi 27 janvier. Récompensé lors du challenge des FabLabs Solidaires #Imake4mycity, le projet n’était encore qu’à l’état de dessin. Pour rappel, Toulouse Clean-Up est un robot autonome visant à débarrasser la Garonne des déchets plastique. Tout au long de l’année 2016, la jeune équipe du projet, composée en partie de jeunes en difficulté, a donc travaillé sur un prototype et les amélioration à y apporter.
 

 

Une premier essai en juin 2016

Un premier prototype avait été mis à l’eau sur la Garonne l’été dernier. Ce premier essai avait permis de récupérer un nombre important de déchets, mais aussi de penser aux améliorations à apporter à la machine : "on a récupéré beaucoup de plastique, mais aussi beaucoup d’algues. Cette contrainte nous a obligé à repenser le récupérateur pour l’améliorer", analyse Audrina, qui fait partie du projet depuis son lancement. De nouveaux tests sont prévus à l’été prochain, avant une grande action de sensibilisation auprès des jeunes Toulousains à l’automne.

robot dépollueur Clean-Up Toulouse
clean-up robot pollution Toulouse FabLab Solidaire

 

Démocratiser Toulouse Clean-up

Le robot, lui-même conçu avec des matériaux recyclés, devrait pouvoir récupérer jusqu’à 420 bouteilles et supporter 620 kg de pression. En accord avec l’esprit des FabLabs, l’équipe du projet va diffuser les plans en open source : "c’est un projet qui pourra être réutilisé. Il peut être réutilisé dans un autre FabLab ou par d’autres personnes intéressées par la question écologique." Une action pour diffuser le Toulouse Clean-Up, mais aussi pour favoriser son amélioration et son usage dans d’autres villes tout en formant des jeunes sans qualification.

 

Partager cet article

 

1 commentaire

mercredi 22 février 2017 11:42 par JEAN Brigitte

Bonjour, Tous ces projets et réalisations sont merveilleusement porteuses de bonnes attitudes et espoirs pour tous ceux qui voient cela et cela donne de très bons exemples dans notre société qui en manquent. Bravo

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche