Joshua Bell et l’Orchestre de Paris en direct sur Radio Classique

Joshua Bell, violoniste américain
Le violoniste américain Joshua Bell va interpréter le concerto pour violon de Johannes Brahms (crédit photo : AlexDuff, cc-by-sa 3.0)

Un nouveau grand concert retransmis sur Radio Classique grâce à la Fondation Orange : le concerto pour violon (op 77) de Brahms et la 5e symphonie de Mahler en direct depuis la Philharmonie de Paris. Le violoniste américain Joshua Bell et l’Orchestre de Paris sous la direction de Daniel Harding interpréteront ces deux piliers du répertoire violonistique.
Rendez-vous le mercredi 9 novembre à 20h30 sur l’antenne de Radio Classique ou sur radioclassique.com.

Le concerto pour violon de Johannes Brahms : un concerto parmi les plus difficiles et les plus redoutés du répertoire.

Les trois mouvements de cette œuvre d’une grande intensité et d’une richesse mélodique bouleversante ont hissé ce concerto au rang de chef-d’œuvre de la musique classique. C’est toujours une épreuve pour l’interprète et une prise de risque immense, ce qui nous laisse le cœur suspendu au son du violon de bout en bout !

Un extrait du mouvement lent du concerto pour violon et orchestre de Brahms par Joshua Bell en 2009.

 

L’année où il compose la 5e symphonie, Gustav Mahler a failli mourir d’une hémorragie interne. Bouleversé par cette expérience, son processus créatif est totalement chamboulé, son style et ses compositions musicales traduiront dorénavant ce changement. D’une splendeur et d’une grande dignité, la marche funèbre ("Trauermarsch") qui ouvre l’œuvre est donc sa propre marche, résignée, vers la mort. Toutefois, la musique laisse entendre qu’il peut y avoir une victoire, une énergie puissante qui émane de la fatalité comme c’est le cas dans le Rondo Finale. Durant cette période, il rencontre Alma Schindler, qu’il épousera. L’Adagietto rendu célèbre par le film Mort à Venise de Luchino Visconti auprès du grand public, serait pour certains, une lettre d’amour en musique destinée à Alma…

 

Connaissez-vous cette anecdote à propos de Joshua Bell ?

Le 12 janvier 2007, Joshua Bell a participé à une expérience menée par The Washington Post à une heure de pointe le matin dans le hall d’une station de métro à Washington. Cet événement a été organisé par le journal dans le cadre d’une expérience de psychologie comportementale sur la perception, les goûts et les priorités.
Joshua Bell a ainsi joué trois quarts d’heure et a pu récolter 32 dollars (pour un total de sept personnes seulement qui se sont arrêtées un instant pour l’écouter jouer, et sans compter les 20 dollars laissés par l’unique personne l’ayant reconnu).
Le point-clé de cette expérience apparut lorsqu’il eut fini de jouer. En effet, il n’y eut aucune réaction, aucun applaudissement. Une seule personne l’avait reconnu. Personne ne savait que ce violoniste était célèbre, et qu’il venait de jouer sur un Stradivarius célèbre de 1713, le Gibson ex-Huberman, acheté par le violoniste quelques années auparavant 3,5 millions de dollars, ni que deux jours auparavant il avait joué au théâtre de Boston à guichet fermé pour des spectateurs qui avaient payé leur place jusqu’à 100 dollars.
La conclusion du journaliste revient à se demander : « Dans un environnement ordinaire, à une heure inappropriée, sommes-nous capables de percevoir la beauté, de nous arrêter pour l’apprécier, de reconnaître le talent dans un contexte inattendu ? ». Cette expérience et surtout l’article qui fut publié valurent à son auteur, le journaliste Gene Weingarten, un Prix Pulitzer en 2008.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Joshua_Bell
© Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous CC BY-SA 3.0

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche