La Fondation Orange et Aissa Maïga, solidaires des femmes et des filles en Afrique

"Marcher sur l’eau", premier long métrage documentaire d’Aïssa Maïga, comédienne française, illustre parfaitement la problématique de l’accès à l’eau en Afrique et ses conséquences terribles sur les femmes et leur avenir. En effet, ce sont prioritairement les femmes et les filles qui supportent la charge liée à la collecte de l’eau : elles doivent parcourir une dizaine de kilomètres et y consacrer plus de 30 minutes par jour au détriment de leur éducation.

Au-delà des conditions de vie précaires qu’il crée, le problème de l’eau creuse toujours plus l’inégalité entre hommes et femmes en Afrique, où se trouve déjà la moitié des personnes n’ayant pas accès à l’eau potable sur la planète.

 

Eau, santé et éducation pour les filles avec les Villages de la Fondation Orange

Face à ce constat, la Fondation Orange, a créé dès 2012 son programme " Village " pour que l’avenir des filles ne soit pas sacrifié en raison de la pénurie en eau potable. En équipant les villages enclavés, d’un point d’eau potable, d’un centre de santé et d’une école, la Fondation Orange permet aux familles de trouver l’essentiel à proximité et ainsi de scolariser les filles au même titre que leurs frères. On constate que l’éducation des filles est bénéfique à toute la société africaine où le rôle des femmes est plus qu’ailleurs, déterminant dans la structure familiale et la création d’activités génératrices de revenus. Aujourd’hui ces « Villages » équipés bénéficient à 500 000 personnes dans 11 pays d’Afrique. Pour aller plus loin, nous équipons aussi certaines de ces écoles de kits numériques qui permettent aux écoles sans livre ni internet d’accéder aux livres scolaires, aux contenus éducatifs, et à la découverte du numérique : les Écoles Numériques.

 

Aïssa Maïga et la Fondation Orange partenaires pour la cause des femmes en Afrique

Avec ses « Villages », la Fondation Orange rejoint les principes d’action de l’ONG franco-américaine « Amman Imman : l’Eau c’est la Vie, partenaire du film aux côté d’OCS et d’Orange Studio. Orange et sa Fondation retrouvent dans le film d’Aïssa Maïga le sens d’un de leurs principaux programmes de mécénat. Ils l’encouragent dans le succès de son film et se joignent désormais à elle pour faire connaître et susciter de nouvelles actions pour la cause des femmes en Afrique.
Sélectionné à la 74e édition du festival de Cannes dans la catégorie « film à impact », « Marcher sur l’eau » est diffusé en salles la semaine du 10 novembre.

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème

Voir plus Sur le même thème

En France comme dans les 30 pays où Orange se développe, de trop nombreuses femmes n’ont pas encore les mêmes chances que les hommes pour accéder à l’emploi et à l’autonomie....

Après le village de Bir Salah en 2014, nous avons inauguré avec le Ministère de l’Education tunisien etOrange Tunisie, mardi 8 novembre, un deuxième village situé à Kasserine....

A l’occasion de la quatrième édition de la Journée internationale des filles sous l’égide l’ONU, nous nous associons à la communauté mondiale pour promouvoir leur autonomisation...

Une récente étude menée par l’Unesco indique que le nombre d’enfants non scolarisés dans le monde augmente. Ils sont ainsi 124 millions à ne pas pouvoir aller à l’école selon...

Après un an de travaux, le douzième Village Orange à Madagascar a vu le jour le 1er Juillet dernier. Le programme « Village Orange » est l’un des programmes phare qui...